TUNISIE
26/01/2018 09h:40 CET

Tunisie: La fin des correspondances administratives sur papier dans certaines administrations dès mars 2018

jat306 via Getty Images
Business Concept, Pile of unfinished documents on office desk, Stack of business paper

Certaines administrations tunisiennes abandonneront à partir du mois de mars 2018, les correspondances administratives sur papier pour privilégier les courriers électroniques.

C'est le sens de la circulaire portant organisation du système national de gestion électronique du courrier (GEC) adressée par la présidence du gouvernement aux membres du gouvernement, aux gouverneurs et présidents de municipalités, aux directeurs généraux des établissements publics, une

La mise en place de ce système s'inscrit dans le cadre du Plan national stratégique "Tunisie Digitale 2018". Il vise à conférer davantage d'efficience à la gestion des correspondances entre les différents ministères et structures publiques.

La circulaire publiée au portail national de l'information juridique fixe les modalités à suivre par les ministères pilotes auprès desquels le projet a été implémenté.

Il s'agit de la Présidence du gouvernement, du ministère des Technologies de la communication et de l’économie numérique, du ministère du Développement de l’investissement et de la coopération internationale, du ministère de la Formation professionnelle et de l’emploi, du ministère de la Relation avec les instances constitutionnelles et du ministère de la Santé publique.

Les ministères pilotes et les services régionaux y afférents sont tenus de suspendre progressivement l'activité d'enregistrement des correspondances selon les anciennes méthodes d'ici mars 2018.

Le nouveau système GEC permet la prise en charge multicanale des flux des correspondances de l’administration (fax, E-mail, courrier, document papier, formulaire web...), l’automatisation des processus liés aux correspondances et la dématérialisation des correspondances.

Il facilite, également, la recherche via des outils puissants d’indexation et de classement et améliore la pérennité des correspondances, la conservation et la restitution des correspondances dans le temps et la sécurité des accès (sécurité des réseaux authentification).

Autres avantages du système, la traçabilité des accès et des manipulations des correspondances, l’intégrité et la confidentialité des correspondances et une meilleure qualité des services administratifs.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.