MAROC
25/01/2018 11h:38 CET | Actualisé 26/01/2018 05h:47 CET

Recrutement: "Sans Piston", le label qui veut assurer l'équité des chances au Maroc

scyther5 via Getty Images

EMPLOI - Les demandeurs d'emploi devront peut-être prendre en considération un nouveau critère avant de postuler au sein d'une entreprise. Il s'agit de la garantie "Sans Piston", qui assure au candidat que l'entreprise en question recrute en toute équité, augmentant ainsi ses chances de décrocher le poste convoité. C'est du moins l'objectif de son fondateur, Badr Derouich, qui a voulu créer une plateforme pour repenser les méthodes de recrutement traditionnelle.

Diplômé de l'université de Bretagne Occidentale, ce jeune consultant de 25 ans, s'est retrouvé dans une situation à laquelle plusieurs jeunes Marocains doivent faire face: la recherche d'emploi.

"Quand je suis rentré au Maroc, je m'attendais à un salaire correct puisque j'avais déjà accumulé une modeste expérience en travaillant comme responsable commercial à la tête d'un équipe de douze personnes en France", raconte Badr Derouich. "Finalement, on m'a proposé un salaire de 3000 dirhams sans véritable plan de carrière", se désole-t-il.

Derouich a vite compris que ce n'était "ni le diplôme, ni l'expérience qui comptait pour les recruteurs", mais bien le fait de "connaître la bonne personne".

Si Badr a fini par trouver un poste en tant que consultant dans un cabinet de conseil, il savait que plusieurs autres jeunes comme lui souffraient encore de cette inégalité des chances dans le marché du travail.

"Plus de 63% des Marocains ont recours aux piston pour accéder à l'emploi", rappelle-t-il en faisant référence à un rapport publié en mars 2017 par une organisation internationale.

Son penchant pour le travail social, qu'il a développé lorsqu'il était président d'une association humanitaire lors de ses années d'études, l'a donc poussé à passer à l'action. En juin 2017, il lance le projet "Sans Piston" dans le but de, non seulement réduire les inégalités dans la procédure de recrutement, mais aussi d'améliorer la qualité de travail, et de venir à bout de l'augmentation de la population sur-qualifiée, avec des travailleurs occupant des postes en deçà de leurs compétences.

La plateforme en ligne n'a pas encore lancé son site, mais l'initiative a déjà réussi, grâce à des teasers publiés sur les réseaux sociaux, à regrouper plus de 60.900 abonnés sur Facebook et à engager les jeunes à interagir sur la page. Un des visuels créés par l'équipe de Badr Douerech a même été partagé plus de 2000 fois depuis sa publication en avril dernier.

"Le CV, c'est démodé"

"Sans Piston" se veut une plateforme qui adopte le "recrutement collaboratif", qui "garantit la fluidité de la procédure de recrutement pour rester attractif pour les entreprises, mais aussi qui établit l'équité des chances", comme l'explique Badr Derouich.

Grâce à trois procédés, Badr Derouich est convaincu de pouvoir augmenter les chances de recrutement des jeunes et de trouver de meilleurs profils de candidats pour le recruteur. Le demandeur d'emploi devra donc oublier le traditionnel CV, "un peu démodé et pas assez détaillé pour mettre en valeur les compétences du candidat", poursuit le fondateur de "Sans Piston". Ce dernier préfère utiliser la fiche candidat, plus centrée, inspirée de la norme ISO 9001 de 2015 qui définit les critères pour un système de management. "Ce n'est pas important pour nous que tu sois marié, célibataire, ou veuf, on s'intéresse plus à la formation et l'expérience de la personne", souligne Derouich.

Le candidat devra ensuite passer le test de personnalité "Big Five", qui détermine cinq grands traits de la personne: l'Ouverture, la Conscience professionnelle, l'Extraversion, l'Agréabilité et le Névrosisme. Le test sera proposé gratuitement aux candidats sélectionnés par "Sans Piston".

Le dernier procédé consiste à filmer une "vidéo pitch", où le candidat présentera en quelques secondes ses compétences tout en essayant de se vendre auprès des recruteurs.

Se former d'abord

Grâce à un partenariat avec le Centre européen de leadership et de l'éducation à l'entreprenariat (ECLEE), "Sans Piston" propose par ailleurs 2000 bourses aux demandeurs d'emploi venus de tous le continent africain. Ces bourses seront données sous forme de formations, en marketing digital avec la formation Skills 2050, et en ingénierie avec la formation C-Sigma.

Les demandeurs d'emploi et autres curieux pourront découvrir ce nouveau concept le 31 janvier à l'école HEM de Casablanca, lors d'une journée d'information ouverte au public où un accord sera signé avec l'association Human Development et qui permettra à 50 étudiants de HEM de bénéficier de ces bourses.

LIRE AUSSI: