TUNISIE
25/01/2018 05h:29 CET | Actualisé 25/01/2018 08h:02 CET

À 18 ans, il a écrit le livre "Réflexions d'un élève insoumis": À la découverte de Mehdi Cherif

Il n'y a pas d'âge pour changer les choses, et les améliorer. Et pour cela, il existe des milliers de façons, dont l'écriture. Jeune et déterminé, Mehdi Cherif, en plus d'être un élève particulier, a décidé d'agir pour les réformes du système éducatif tunisien... en écrivant.

Aujourd'hui, à 18 ans, il est l'auteur d'un livre au titre tout aussi particulier que l'élève qu'il a été: "Réflexions d'un élève insoumis". Il livre son parcours, son succès et ses plans futurs au HuffPost Tunisie dans interview exclusive.

HuffPost Tunisie:Quel a été ton parcours? Comment as-tu eu l'idée d'écrire un livre?

Mehdi Cherif: Mon père est diplomate, donc j'ai eu la chance de pas mal voyager. J'ai vécu aux États-Unis, en Suisse, et en Tunisie aussi. J'ai intégré l'école française en Tunisie alors que j'étais en 4ème (9ème dans le système tunisien), et ce qu'il faut savoir c'est que je ne me suis jamais senti à l'aise dans le système éducatif. En effet, ce n'était pas quelque chose qui m'intéressait, je m'ennuyais souvent en cours ... Bref, ça ne m'arrangeait pas, et je pensais que le système français était le pire système au monde.

Et, puis un jour, j'ai eu l'occasion de discuter avec mon cousin, qui lui me dit que j'avais beaucoup de chance d'être dans une école française. Ça m'a étonné. J'ai écouté ses explications quant au système tunisien et l'état de leurs établissements. Et, c'est là que je réalise qu'il fallait que je fasse quelque chose pour changer tout ça, et surtout pour contribuer à améliorer le système éducatif tunisien.

Majeur de promo de ma génération au bac, je décide de prendre une année sabbatique pour justement m'intégrer dans la société civile, d'où mon travail au niveau de l'éducation, et l'écriture de mon livre " Réflexions d'un élève insoumis".

azer

Qu'as-tu fait durant cette année sabbatique?

Au cours de mon année sabbatique, j'ai pas mal travaillé dans l'associatif, en intégrant plusieurs associations, en devenant leur porte-parole par exemple. J'ai fait de l'entrepreneuriat et participé à des challenges entrepreneuriaux. Mais j'ai aussi mené mon enquête pour écrire mon livre.

As-tu rencontré des difficultés à t'intégrer parmi les grands?

Ce qui a été positif, c'est que j'ai pu trouver des gens qui ont accepté de m'aider, malgré le fait que je sois débutant, et sans expérience. Ceci m'a beaucoup aidé à m'intégrer et m'a permis de dépasser ma timidité, et de prendre des initiatives, ce qui a beaucoup contribué à faire de moi ce que je suis devenu.

Quel est ton objectif à travers ton livre?

Mon livre "Réflexions d'un élève insoumis" est ma petite contribution. Il s'agit, en fait, d'une analyse critique du système éducatif tunisien. C'est, en premier lieu, un diagnostic de l'état actuel de ce système, mais aussi, mon avis ainsi que mes propositions personnelles sur ce qui devrait être modifié, et ce que je ferais si j'avais la capacité de faire changer les choses. Mais, ce livre reste très personnel et représente vraiment une enquête, et non pas de la simple recherche.

Est-il disponible dans les librairies?

Il n'est malheureusement pas encore disponible en librairie, mais m'ayant occupé seul de son édition, je compte très bientôt attaquer la phase de la distribution, pour le rendre accessible à tous.

Quels sont tes projets futurs?

Je compte, tout d'abord, m'occuper de mes études car selon moi le diplôme reste quelque chose de nécessaire, bien que je sois dans une position bien particulière. Mais, je compte aussi continuer à travailler dans le système éducatif, au sein de la société civile tunisienne, et plus particulièrement sur la réforme de l'éducation qui est un sujet qui me passionne vraiment. Donc, vous entendrez très bientôt parler de moi sur d'autres initiatives, je l'espère.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.