MAROC
24/01/2018 09h:34 CET | Actualisé 30/01/2018 10h:43 CET

African Digital Summit: la grand-messe de la communication digitale revient à Casablanca pour une 4e édition

GAM

COMMUNICATION DIGITALE - C’est officiel, malgré quelques mois de retard: l’African Digital Summit (ADS) aura bien lieu et rempile pour une 4e édition. L’annonce a été faite par le Groupement des annonceurs du Maroc (GAM) qui organisera l’événement les 22 et 23 février 2018 à Casablanca.

"L’édition de cette année sera consacrée au rapprochement entre la technologie, les marques et le marketing", indique Mounir Jazouli, président du GAM et fondateur de l’ADS. Annonceurs, professionnels du marketing et du digital, éditeurs, médias et agences d’Afrique et des autres continents auront ainsi l’occasion d’échanger autour des dernières tendances, à l’instar des technologies AdTech et Martech.

Pas assez d’espace pour accueillir tout le monde

Ils seront plus de 1.300 professionnels du digital et une quarantaine de speakers de haut niveau originaires d’une vingtaine de pays d’Afrique à participer à l’événement cette année, qui se tiendra au Hyatt Regency. Un nombre qui aurait facilement pu atteindre les 3.000 si ce n’était la contrainte du lieu. "Chaque année, des centaines et des centaines d’inscriptions sont rejetées pour manque d’espace. Le seul lieu assez grand à Casablanca pour nous accueillir nous restreint à 1.400 personnes", déplore Mounir Jazouli.

Pour y remédier, le Groupement mise donc sur la qualité et propose pour l’édition 2018 de l’ADS quelques nouveautés qui confirment le caractère continental du rendez-vous. En plus des conférences et présentations prévues, des initiatives concrètes comme le Digital Garden, le programme d’Open Innovation seront également de la partie.

L’objectif: mettre en avant des startups technologiques et des innovations pouvant servir les annonceurs dans leurs stratégies digitales. Ces derniers auront ainsi, et avant même la tenue du sommet, accès à une liste optimisée pour en choisir les domaines d’innovation et R&D qui les intéresse afin d’être mis en relation avec les opérateurs.

À peine 8% du budget publicitaire va au digital

Autre nouveauté, le lancement d’une Web TV dédiée au digital en Afrique baptisée "African Digital TV". Dans un premier temps, la chaîne commencera dès fin janvier 2018 par un "soft launch" sur des plateformes de diffusion (Twitter, Dailymotion, réseaux sociaux, sites partenaires…) avec un contenu des trois dernières éditions de l’ADS et du teasing pour la prochaine édition. Elle sera ensuite logée dans une plateforme développée spécialement "africandigital.tv" avec une ligne éditoriale propre et une grille d’émissions évolutive. La possibilité d’évolution vers une chaîne satellitaire à l’avenir n’est pas écartée.

Pour rappel, les publicités digitales représentaient en 2017 entre 400 et 500 millions de dirhams, soit à peine 8% du budget global selon les chiffres du Digital trends Morocco 2016, une enquête annuelle sur les tendances du digital présentée en marge de l’ADS et qui reviendra cette année avec un nouveau partenaire, le cabinet Ipsos.

LIRE AUSSI: