MAROC
24/01/2018 11h:43 CET

Gendarmerie royale: interpellation de 29 hauts fonctionnaires soupçonnés de corruption et de trafic de drogue

Bill Oxford via Getty Images

COUP DE FILET - Opération mains propres. Le général de division Mohamed Haramou, nommé le 4 décembre dernier à la tête de la gendarmerie royale, semble bien décidé à faire le ménage au sein de ses équipes. 29 hauts fonctionnaires de la gendarmerie royale, dont 5 colonels, ont été interpellés.

D’après le quotidien arabophone Assabah, qui divulgue cette information dans son édition de ce mercredi 24 janvier, les responsables seraient impliqués dans des affaires liées à la corruption, au trafic de drogue et à la divulgation de secrets professionnels.

Le quotidien précise que dans le cadre de l’enquête, le juge d’instruction chargé des crimes financiers près la Cour d’appel de Rabat a ordonné, la veille, mardi 23 janvier, leur détention à la prison locale 1 de Laârjat, où ils seront interrogés.

À en croire la même source, c’est un réseau de trafic de drogue international qui les aurait dénoncés. Le réseau s’apprêtait à passer des tonnes de cannabis par le port Tanger Med. Parmi les 5 colonels interpellés, un travaillait d’ailleurs dans ce port et un deuxième à la caserne de Tamesna.

Assabah précise que l’arrestation des 29 gradés est intervenue après une investigation de 20 jours menée par la Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ) à la demande du général Mohamed Haramou. Ce dernier aurait clairement recommandé à la BNPJ d’être intransigeante vis-à-vis de tout responsable impliqué.

Le juge d’instruction devrait, dans les prochains jours, confronter les accusés à des barons de la drogue, ajoute le quotidien, citant "des sources sûres".

LIRE AUSSI: