MAROC
23/01/2018 14h:06 CET | Actualisé 23/01/2018 14h:18 CET

L'ACAPS lance une plateforme numérique de gestion de réclamations pour les assurés

Getty Images/iStockphoto

RECLAMATIONS - L'Autorité de contrôle des assurances et de la prévoyance sociale (ACAPS) a annoncé, mardi dans un communiqué, la mise en service d'une plateforme de gestion et de traitement des réclamations des assurés.

L'interface permettra aux citoyens de déposer des réclamations en remplissant, en ligne, un formulaire détaillé qui favorisera un traitement rapide des requêtes. Tout un dispositif de suivi des requêtes devrait être mis en place. Les assurés recevront ainsi des accusés de réception et des notifications par e-mail et disposeront d'un numéro pour suivre l'état d'avancement de leur dossier. De plus, ils pourront, en cas de besoin, y communiquer des informations complémentaires et y joindre des pièces justificatives nécessaires.

L'Autorité de contrôle précise, dans son communiqué, que ce dispositif permet "la dématérialisation du processus de gestion des réclamations afin de promouvoir une politique de proximité et de servir au mieux l'assuré". Pour ce faire, l'ACAPS et les compagnies d'assurances ont convenu de mettre fin aux échanges pas écrits afin de privilégier l'utilisation de cette plateforme numérique.

Pour résoudre plus rapidement les réclamations, l'ACAPS et les assureurs ont fixé, d'un accord commun, des délais de réponse réduits selon différents cas, en tenant cependant compte de la nature et de la complexité de la réclamation.

Dans le cadre de sa mission d’information et de sensibilisation, l'ACAPS avait lancé fin décembre dernier "Le guide de l’assuré", afin de fournir des informations et explications sur la manière de contracter une assurance et les étapes à suivre.

Le manuel informe aussi des droits et obligations des assurés et affiliés et met en avant la possibilité de recours notamment à travers la plateforme de l'Autorité. Cette dernière est basée sur l’application mutualisée de gestion des réclamations développée par le ministère de l’Industrie, de l’investissement, du commerce et de l’économie numérique, dans le cadre de la Stratégie nationale des technologies de l’information et de l’économie numérique.

LIRE AUSSI: