MAROC
22/01/2018 18h:48 CET | Actualisé 22/01/2018 18h:56 CET

Les femmes pourront désormais exercer le métier d'adoul, suite à une décision royale

Le Matin
Les femmes pourront exercer le métier d'adoul, suite à une décision royale

ADOULS - Les femmes pourront désormais devenir adouls, une profession jusque-là réservée aux hommes.

Lors du conseil des ministres tenu lundi 22 janvier au palais royal de Casablanca, le roi Mohammed VI a chargé le ministre de la Justice, Mohamed Aujjar, d'ouvrir aux femmes la profession d'adoul, "et de prendre les mesures nécessaires pour réaliser cet objectif", rapporte la MAP.

Cette décision fait suite à l'examen de la question par le ministre de la Justice et par le Conseil supérieur des oulémas. Ce dernier, appelé à émettre un avis à ce sujet, a tranché positivement.

La décision royale s'appuie, en plus de l’avis du conseil autorisant la femme à exercer la profession d’adoul "conformément aux dispositions de la chariâa relatives au témoignage (chahada) et ses différents types", sur les "constantes religieuses du Maroc, en premier lieu les principes du rite malékite", précise l'agence de presse.

Cette décision vient également "en considération du haut niveau de formation et de culture scientifique acquis par la femme" et de "la qualification, la compétence et la capacité dont elle a fait preuve dans les différentes hautes fonctions qu’elle a assumées", souligne la même source.

Les rumeurs sur l'ouverture de la profession d'adoul aux femmes couraient depuis quelques mois, sans qu'elles ne soient officiellement confirmées par le ministère de la Justice. Les femmes pourront donc désormais rédiger des actes de mariage ou de divorce, ou d'autres actes légaux, notamment en matière d'héritage et de patrimoine.

LIRE AUSSI: BLOG - Des femmes adouls au Maroc?