TUNISIE
22/01/2018 13h:55 CET

Bientôt un circuit ultra moderne en Tunisie pour un Grand Prix de Formule 1? Ça se pourrait bien (VIDÉO)

Un Grand Prix Formule 1 en Tunisie? Très possible. En tout cas, le projet fait bien parler de lui ces derniers temps. Ce projet, "Tunisia Racing F1 City", sera lancé en février 2018, selon le site spécialisé en Formule 1 f1i.

Il s'agirait d'un circuit ultra moderne de 4,950 kilomètres aux normes F1, comme le montre la vidéo ci-dessus, "situé à 80 km de la capitale Tunis, à 30 km de la station balnéaire de Hammamet et à 10 km de l'aéroport d'Enfidah".

Selon plusieurs sources, ce projet coûterait environ 250 millions d’euros, "dont une partie pourrait être financée par le crowdfunding", d'après LeFigaro.

"Tunisia Racing F1 City" est né de l'ambition et la persévérance de Chedly Zouiten, à la tête du National Automobile Club de Tunisie (NACT). L'idée d'un Grand Prix en Tunisie l'accompagne depuis 1974. Recalé à plusieurs reprises en 1994 puis en 2003, il n'est pas prêt à lâcher l'affaire. Pour lui, un tel événement renforcerait sans doute le secteur du tourisme, en attirant un autre type de touristes.

Dans un entretien sur les ondes de Shems fm en 2012, il avait déclaré: "Nous sommes à proximité de l’Europe, là où les circuits sont usés. Le circuit sera construit à Salloum, entre la ville de Hammamet et Enfidha. Nous avons l’accord de principe des responsables de l’État. Mais nous avons besoin de 600 millions de dinars. D’ici l’année 2015, nous aurons le Grand Prix de Tunisie".

Mais il aura fallu attendre 2018 pour en reparler. Si les situations économique et politique ne sont pas des plus favorables, l'emplacement et le climat pourraient très bien convaincre.

"Si cette 'Tunisia Racing F1 City' devait voir le jour, elle pourrait accueillir un Grand Prix en Afrique pour la première fois depuis les manches organisées à Kyalami (en Afrique du sud) il y a un quart de siècle. Un Grand Prix de Tunis avait déjà été couru dans les années 30 à l'époque où le pays était sous protectorat français", souligne f1i.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.