MAROC
20/01/2018 14h:20 CET

L'Ambassade du Maroc en Côte d'Ivoire dément l'expulsion prochaine de ressortissants marocains

AOL

CÔTE D'IVOIRE - L’Ambassade du Maroc en Côte d’Ivoire a démenti, samedi, les allégations qui circulent concernant l’intention présumée des autorités ivoiriennes d'expulser les ressortissants marocains, affirmant que ces assertions sont "erronées", "dénuées de tout fondement factuel objectif" et "n'engagent que ceux qui les émettent".

Un communiqué qui fait suite à une information relayée par des médias, qui ont affirmé que des milliers de ressortissants marocains seront prochainement expulsés de Côte d'Ivoire.

Dans ce texte parvenu à la MAP, l'Ambassade du Maroc a indiqué que "depuis quelques jours, des informations erronées relatives à une éventuelle intention des autorités ivoiriennes de procéder à l'expulsion de la communauté marocaine établie en Côte d'Ivoire sont relayées par quelques journaux et sites d'information".

Une taxe de séjour au coeur des inquiétudes

Afin de clarifier la situation et rassurer les ressortissants marocains résidant en Côte d'Ivoire, estimés au nombre de 5.000 personnes, la représentation diplomatique du Maroc porte à la connaissance du public que la République de Côte d'Ivoire a instauré depuis début août 2017 une taxe de séjour de 300.000 CFA (soit plus de 5.000 dhs) pour une période de 5 ans pour tous les ressortissants étrangers "hors CEDEAO" (Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest).

La mise en œuvre et l'application de cette taxe n'est pas encore effective, a précisé l'Ambassade du Maroc à Abidjan, rassurant "qu’aucun citoyen marocain n'a à ce jour été inquiété et l'Ambassade n'a pas été avisée formellement d'aucun incident concernant ce sujet".

Des démarches diplomatiques "en cours"

Toujours selon le communiqué, "les démarches diplomatiques sont en cours depuis plusieurs semaines avec les autorités ivoiriennes afin de trouver une formule souple pour l'application éventuelle de cette taxe prenant en compte les conditions économiques de certains des ressortissants Marocains".

"Les autorités Ivoiriennes se sont montrées sensibles à ces préoccupations légitimes et se sont engagées à trouver la solution appropriée à cette question, gardant à l'esprit l'excellence des relations entre nos deux pays frères", ajoute ce communiqué.

L'Ambassade du Maroc se dit "confiante qu'une solution satisfaisante sera trouvée très prochainement et demande aux ressortissants marocains de faire preuve de patience et de sérénité".

LIRE AUSSI:Le roi Mohammed VI attendu ce dimanche en Côte d'Ivoire