MAROC
20/01/2018 09h:13 CET

Le mariage d'une sexagénaire suisse et d'un trentenaire marocain invalidé par l'état civil suisse

20 minuten

SUISSE - "Un coup de foudre". C'est en ces termes que Ruth Ademi, une artiste suisse de 60 ans, décrit au journal suisse germanophone 20 minuten, sa rencontre avec Youness, Marocain âgé de 30 ans.

Peu avant le divorce de son troisième mari, la sexagénaire rencontre le Marocain sur Internet. Après le divorce, la relation s'intensifie, et Ruth Ademi se rend dans le pays natal de son nouveau compagnon. C'était l'automne dernier, le couple s'était alors fiancé à cette occasion, par "respect pour la culture du fiancé", comme le rapporte un autre journal suisse, Rheintaler Bote. Au début de l'année 2018, le couple "enregistre le mariage" auprès des autorités marocaines, explique de son côté 20 minuten.

"Mariage fictif"

Du côté des autorités suisses, l'on s'émeut peu de cette histoire d'amour peu conventionnelle. Le même journal explique ainsi que Ruth a reçu une lettre de l'état civil suisse, l'accusant de vouloir contracter un "mariage fictif". Sont notamment pointés du doigt la rapidité de cette union, la différence d'âge entre les deux ou encore le fait que Youness parle exclusivement arabe et Ruth seulement allemand. Cette dernière a d'ailleurs tenté de prouver la germanophilie de son fiancé en partageant une vidéo de ce dernier parlant la langue de Goethe.

La sexagénaire affirme cependant au journal suisse qu'elle compte se "battre pour son amour" et envoyer une lettre aux autorités pour s'opposer à la décision de l'état civil. "Nous ne voulons pas faire de faux mariage – nous nous aimons vraiment de tout notre cœur", affirme Ruth.

LIRE AUSSI: