ALGÉRIE
20/01/2018 08h:44 CET | Actualisé 20/01/2018 09h:49 CET

Décès du professeur et grand militant nationaliste Zahir Ihaddaden

Facebook/Gens de Toudja

Le professeur et grand militant nationaliste Zahir Ihaddaden est décédé ce matin à Alger à l'hopital de Ain Naadja. Hospitalisé depuis une semaine suite à un accident domestique (chute), il a été opéré. Souffrant d'une insuffisance rénale, qui lui a créé des complications, Zahir Ihaddadène est tombé dans le coma ce matin et vient de tirer sa révérence.

Né le 17 juillet 1929 à Béjaïa, il a adhéré au PPA dans les années 50. Il rejoint la faculté des lettres d’Alger en 1952 et obtient sa licence de lettres arabes. Il a enseigné, par la suite à Miliana jusqu'en 1956 où il a été arrêté à cause de ses activités au sein du FLN. Parti pour la France, il a essayé de prendre attache avec le FLN. Puis il a rallié Tunis en septembre 1956. Il décide de partir au Maroc où il a rejoint le FLN à Rabat à travers Si Allal qui l’a dirigé vers le journal du FLN La résistance algérienne basé à Tétouan. Il y trouve Ali Haroun comme responsable, Bouzaher Hocine, Moussaoui Sadek et Layadi Si Ahmed. Il fera partie de l'équipe qui relancera El Moudjahid en 1957.

En 1962, Si Zahir s'est retiré de la politique et a été nommé professeur d’arabe au lycée El Idrissi. Il y a exercé durant deux années. Avec Bensalem, vieux militant de l’UDMA, Zahir Ihaddaden a été parmi le noyau qui a participé à la création de l’Ecole normale supérieure de Kouba en 1963, il a été aussi parmi les premiers enseignants à l’Institut de journalisme.

Il a exercé après au niveau de certains ministères avant de prendre sa retraite en 1993.

Il vient de publier aux Editions Dahleb "Itinéraire d’un militant", une biographie qui retrace son cheminement. Auteur de plusieurs ouvrages, dont un consacré à la presse algérienne d’avant l’indépendance, Si Zahir s'est beaucoup plus spécialisé dans les écritures historiques auxquelles il a dédoié plusieurs livres.

L'enterrement aura lieu demain au cimetière de Al Alia après la prière du Dohr.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.