TUNISIE
19/01/2018 13h:44 CET

Après avoir été accusée de racisme la marque H&M nomme une "directrice de la diversité"

OcusFocus

Suite aux récents incidents qui ont fortement ébranlé la réputation de la griffe H&M, celle-ci a décidé de réagir très sérieusement.

Rappelons, qu'il y a quelques jours le géant du prêt-à-porter avait fait scandale avec une campagne centrée sur un jeune garçon noir portant un sweat "Coolest monkey in the Jungle" ("Singe le plus cool du monde"). Cette dernière avait suscité de vives réactions dans le monde entier comme des protestations devant des magasins H&M en Afrique du Sud. De nombreuses célébrités comme le rappeur américain P-Diddy ou le musicien canadien The Weeknd avaient également affiché publiquement leur choc sur les réseaux sociaux.

Après avoir présenté des excuses publiques dans l'urgence de redorer son image, la marque suédoise, qui s'apprêterait à ouvrir ses portes en Tunisie, vient de prendre une importante décision au sein de ses équipes. Au licenciement la marque a préféré le développement en imposant un poste inédit, celui de "directeur de la diversité".

Pour l'occuper H&M a sans surprise choisi Annie Wu, déjà bien installée au sein du groupe au poste de "directrice monde des relations employées", qui officie au sein des Ressources Humaines depuis 2012.

"L'incident récent était entièrement involontaire, mais il démontre très clairement notre responsabilité en tant que marque internationale", avait lancé la griffe sur les réseaux sociaux.

"Nous avons demandé, dans le monde entier, en interne et en externe, vos feedbacks. Notre engagement pour la diversité et l'intégration de tous est réel, c'est pourquoi nous avons nommé un expert dans ce domaine, pour nous accompagner dans ce travail. Nous reviendrons vers vous prochainement."

Notons que le groupe possède 4 739 points de vente dans 69 pays dont un premier magasin maghrébin au Maroc, et selon certaines rumeurs, ouvrira prochainement en Tunisie.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.