ALGÉRIE
18/01/2018 12h:57 CET | Actualisé 18/01/2018 13h:47 CET

Les militants du FFS jugés aujourd'hui pour "terrorisme" ont été acquittés

Konstantin_Novakovic via Getty Images
Ghardaïa is the capital city of Ghardaïa Province, Algeria

Le procès des militants du FFS qui s’est tenu aujourd’hui à Ghardaia s’est achevé sur un soulagement général, à savoir l’acquittement des quatre prévenus présents et le report du procès du seul prévenu absent à une date ultérieure.

“Nos militants ont été acquittés, quel soulagement, on a eu peur!”, a annoncé Yahia Assam, un élu FFS qui a fait le déplacement à Ghardaia en compagnie d’autres membres du parti pour être présents aux côtés des leurs.

Les prévenus couraient en effet le risque de très sévères peines au vu des chefs d’accusation parmi lesquels des infractions terroristes, la constitution d’association de malfaiteurs dans le but de renverser le régime, l’incitation des citoyens à prendre les armes contre l’autorité de l’Etat.

Néanmoins, dans l’audience, c’est le réquisitoire du procureur général qui, paradoxalement, a soulevé l’espoir d’un acquittement: ce dernier n’a en effet requis aucune peine mais a demandé “l’application de la loi”.

D’ailleurs, l’un des prévenus Hammou Baba Moussa, qui est membre du conseil national du FFS, a répondu à la question finale du juge qui lui demandait son dernier mot: “L’application de la loi c’est l’acquittement”.

Rappelons que le FFS avait dénoncé une “cabale judiciaire contre ses militants de Ghardaïa” et affirmé que ses militants “seront jugés sur la base d’un dossier monté de toutes pièces par les services de sécurité”.

Lire aussi: Procès ce matin à Ghardaia de militants FFS jugés pour "terrorisme" et "incitation à prendre les armes contre l'Etat"

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.