ALGÉRIE
18/01/2018 10h:15 CET | Actualisé 18/01/2018 10h:15 CET

Ghardaïa: prés de 2400 victimes de piqûres de scorpion dont deux décès en 2017

Frans Lemmens via Getty Images

Au total 2.364 personnes ont été victimes de piqûres de scorpion, dont deux cas ont succombé à l’inoculation de son venin, durant l’année 2017 à travers la wilaya de Ghardaïa, a appris l’APS auprès de la direction locale de la Santé et de la Population (DSP).

La commune de Guerrara détient toujours, et ce depuis quelques années, le triste record des piqûres de scorpion avec 583 cas, suivie de celle de Ghardaïa (525), El-Menea (260), Métlili (215), Bounoura (197), Berriane (139), El-Atteuf (105), Daya Ben-Dahoua (103), Hassi-Lefhal (98) et Mansoura (54), révèlent les données épidémiologiques de la DSP.

Les deux décès enregistrés dans la région d’El-Menea sont des bébés de quelques mois qui ont succombé des suites d’une piqûre accidentelle de scorpion dans les domiciles, sans que leurs parents ne se rendent compte de la piqure de scorpion, a-t-on fait savoir.

Le nombre de piqûres de scorpion et l’inoculation accidentelle de leur venin va crescendo durant la période estivale, a expliqué le directeur de la Santé de Ghardaïa avant d’attribuer cette situation au climat aride et à l’insalubrité publique et la dégradation de l’environnement.

L’apparition du scorpion dans les zones urbanisées est un indicateur ‘‘criard’’ de la dégradation de l’environnement et de la prolifération des constructions anarchiques et illicites sur des gîtes de scorpions, notamment dans la vallée du M’Zab, a souligné M.Ameur Benaissa.

La lutte contre l’envenimation scorpionnique ne concerne pas uniquement le secteur de la Santé, mais implique la conjugaison des efforts et la coordination entre les services d’hygiène et de l’environnement, en associant les communes et les acteurs de la société civile pour la préservation du milieu environnemental, a souligné de son côté Dr Mustapha Khenine, médecin à l’hôpital de Ghardaïa.

L’année 2017 a été marquée par l’absence de campagnes de ramassage de scorpions dans les différentes communes de la wilaya faute d’une enveloppe financière, ont indiqué des responsables de bureaux d’hygiène des communes de la vallée du M’zab (regroupe quatre communes).

La wilaya de Ghardaïa a enregistré durant toute l’année 2016 quelque 2.348 cas de victimes de piqûres de scorpion, rappelle-t-on à la DSP.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.