TUNISIE
18/01/2018 14h:12 CET

Le FMI se défend d'être derrière l'austérité en Tunisie, mais rappelle que les réformes sont nécessaires

DR

Le porte-parole du Fonds Monétaire international, Gerry Rice a estimé, lors d'un point de presse tenu jeudi, que le FMI ne veut pas l'austérité pour la Tunisie ajoutant que c'est le programme du gouvernement.

"Parlant pour le FMI, nous ne voulons pas l'austérité. Nous voulons des réformes bien conçues, bien appliquées et socialement équilibrées. Voilà pourquoi nous avons essayé d'aider le gouvernement dans cet effort" a-t-il affirmé avant d'ajouter: "Finalement, c'est leur programme, ce n'est pas quelque chose imposée par le FMI".

Cependant selon Gerry Rice, la Tunisie est dans l'obligation de mener ces réformes: "Le peuple tunisien veut la croissance et l'équité, nous voulons tous cela et les réformes économiques sont la clé pour pour atteindre cet objectif. Et inverser ces réformes n’est pas une option".

"Le sentiment du peuple tunisien est très compréhensible, nous partageons cela. Nous essayons d'aborder des questions de longue date, très profondes. Nous ne pouvons pas nous attendre à voir le succès du jour au lendemain" a-t-il également affirmé.

Entrant dans les détails, Gerry Rice explique: "Le FMI a toujours souligné la nécessité de répartir équitablement les subventions et de protéger les plus vulnérables" a-t-il indiqué en citant quelques exemples de propositions du FMI comme: "maintenir les subventions sur les produits alimentaires de base ou l'augmentation des taxes sur les produits principalement consommés par les plus aisés".

Le FMI a également "essayé de faire en sorte que la réduction de personnel dans la fonction publique, repose sur des départs volontaires et des retraites anticipées et non des départs obligatoires" a-t-il conclu.

Début janvier, la Tunisie a connu de nombreuses manifestations suite à une hausse des prix décidées dans la loi de Finances 2018. Plusieurs observateurs, spécialistes et des partis d'opposition avaient vu en ces mesures la main du FMI.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.