MAROC
17/01/2018 14h:00 CET

Les pêcheurs espagnols et marocains s'opposent à la décision de l'avocat de l'Union européenne

Marcelo Del Pozo / Reuters
Fishermen stretch nets at the Barbate port in Barbate, southern coast of Spain January 9, 2012. Hundreds of fishermen protested against the end of an EU-Morocco fishing agreement that allowed Spanish fishing boats to fish in Moroccan waters as of December 2011, reported local media. REUTERS/Marcelo del Pozo (SPAIN - Tags: MARITIME BUSINESS EMPLOYMENT)

ACCORD DE PÊCHE - Une semaine après l'annonce de l'avocat général de la Cour de justice de l'Union européenne, Melchior Wathelet, qui a jugé l'accord de pêche entre le Maroc et l'UE "invalide", les pêcheurs marocains et espagnols ont exprimé leur désaccord par le biais d'un communiqué.

Dans ce texte, repris par le journal espagnol La Vanguardia, ils expriment leur espoir de voir l'UE ne pas suivre la décision de Melchior Wathelet.

La commission mixte hispano-marocaine des professionnels de la pêche "considère que l'accord garantit le respect du droit international et des droits de l'Homme et, puisque l'avis de l'avocat général n'est pas contraignant, espère que la Cour de justice de l'UE adoptera un jugement favorable à la validité de l'accord", écrivent-ils.

Toujours selon la même source, les pêcheurs pointent du doigt la portée politique de cette décision de l'avocat, qu'ils estiment "hors de propos".

Un accord "pas valide"

Le 10 janvier dernier, l'avocat général de la Cour de justice de l'Union européenne a estimé que l'accord n'était "pas valide" car il s'applique également au Sahara "et à ses eaux adjacentes", a-t-il indiqué dans un avis repris par le journal espagnol El País.

Selon la même source, l'avis de l'avocat est motivé par le fait que l'accord ne respecte pas, notamment, "le droit à l'autodétermination" du Sahara et à "l'exploitation de ses ressources". Un avis qui fait suite à une demande déposée par des militants britanniques qui affirmaient que "la Grande-Bretagne a eu tort de soutenir l'accord de pêche entre l'UE et le Maroc", rapportait l'agence Reuters.

Si les constatations de l'avocat général ne sont pas "une décision finale", comme le rappelle El País, "dans 80% des cas" la décision de la Cour de justice de l'UE coïncide avec les déclarations de l'avocat. Selon Le Desk, "l'arrêt sera rendu en mai prochain".

LIRE AUSSI: Accord de pêche Maroc-UE: L'avocat général de l'Union européenne estime qu'il est "invalide"