TUNISIE
15/01/2018 06h:06 CET

Le chef du gouvernement Youssef Chahed rencontre des jeunes diplômés chômeurs de Denden (VIDÉO)

Le chef du gouvernement Youssef Chahed a rencontré dimanche à Denden de jeunes diplômés chômeurs de la région avec lesquels il a échangé sur les opportunités d'emploi en Tunisie.

"On a un grand problème en Tunisie. 40% des chômeurs sont diplômés" a-t-il débuté ajoutant que le gouvernement essaye de trouver des solutions pour créer de l'emploi à ces diplômés: "Nous avons beaucoup de solutions que nous souhaitons discuter avec vous. Nous pensons qu'il s'agit de solutions profondes pour mettre fin à ce problème complexe".

Pour le chef du gouvernement, il n'y a qu'un seul moyen pour créer de l'emploi: "c'est la croissance! C'est donc l'investissement, l'exportation et la production".

Revenant sur la "détérioration" de la situation de ces trois indicateurs après la révolution tunisienne, Youssef Chahed estime que la Tunisie peut atteindre "une croissance de 7 à 8%" ce qui entrainerai plus d'emplois.

Après avoir écouté les jeunes diplômés chômeurs sur les problèmes qu'ils rencontrent pour trouver un emploi, le chef du gouvernement a présenté les outils mis en place par le gouvernement pour aider les jeunes à trouver un emploi.

Une des solutions proposée par le gouvernement est l' "initiative privée qui connait plusieurs problèmes, plusieurs obstacles comme l'ont raconté certain de vos camarades". "Nous allons axer dessus. On a un projet de loi pour favoriser l'auto-entrepreneuriat" a-t-il indiqué.

"Nous avons également le mirco-crédit, qu'il ne faut pas négliger. On a eu beaucoup de retours d'expériences de personnes qui ont commencé avec des micro-crédits de 3, 5 mille dinars et qui se sont développés" a-t-il indiqué avant d'annoncer le lancement du programme "Nouvelle génération promoteurs". Avec ce projet, "l'État tunisien garantira certains projets pendant 3 ans en matière d'environnement, d'équipements, d'infrastructures, de constructions..." a-t-il dit avant d'ajouter qu'avec ce projet: "chacun pourra aller voir la Banque tunisienne de solidarité et obtenir un prêt qui peut atteindre les 150.000 dinars et l'État lui garantira sur les 3 ans la somme de 600.000 dinars" au sein d'un "marché cadre".

Selon des chiffres officiels, la Tunisie compte plus de 600.000 chômeurs (soit 15.4% de la population active), dont 240.000 sont diplômés de l'enseignement supérieur. Chaque année, près de 60.000 personnes sortent des universités tunisiennes.

Sur le marché de la demande d’emploi, c'est-à-dire pour les diplômés de l’enseignement supérieur, l’enquête de l'Institut Arabe des Chefs d’Entreprises (IACE) révèle qu’il faut une moyenne de 30,4 mois, soit un peu moins de trois pour décrocher un premier emploi ou une première insertion sur le marché de travail tunisien.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.