TUNISIE
14/01/2018 08h:02 CET

Pour célébrer le 7ème anniversaire de la Révolution, Béji Caïd Essebsi se rend à la Cité Ettadhamen et annonce que l'année 2018 sera celle de la jeunesse (VIDÉOS)

En ce dimanche 14 janvier 2018 qui coïncide avec le septième anniversaire de la Révolution, la Cité Ettadhamen, où de violents heurts nocturnes ont opposé des jeunes contestataires aux forces de sécurité ces derniers jours, a été quadrillée par un impressionnant dispositif sécuritaire. La raison? L’arrivée ce matin du président de la République, Béji Caïd Essebsi, pour inaugurer une maison de jeunes.

Incendiée durant les événements de 2011, cette maison de jeunes a été totalement restaurée pour devenir une maison de jeune pilote contenant un parc, des stades et un parcours de santé. Une radio et une web TV seront également lancées pour divertir les jeunes de la région, rapporte Mosaïque Fm.

À cette occasion, un discours a été prononcé par le président de la République où il a dressé un état de lieu de la situation de la Tunisie et dévoilé sa préoccupation quant aux problèmes des jeunes. Il a également revenu en bref sur les dernières mesures annoncées en faveur des familles nécessiteuses et a assuré que cette année sera réservée aux jeunes.

Caïd Essebsi a évoqué d'autre part la question relative à l’établissement des listes des blessés de la révolution. "Je vous promets que ça sera fait d’ici la fin mars. Des allocations seront attribuées aux familles défavorisées" a-t-il lancé en précisant que cette initiative sera signée dans les heures qui viennent par le chef du gouvernement.

De plus, des crédits ont été octroyés pour encourager les jeunes de ce quartier populaire à lancer leurs projets et les encourager à entreprendre a annoncé le président de la République.

Ce dimanche 14 janvier, un dispositif sécuritaire très important a été, par ailleurs, déployé sur l'avenue Habib Bourguiba, haut lieu du soulèvement qui provoqua la chute en 2011 de Zine el Abidine Ben Ali après 23 ans de règne sans partage. Des barricades ont été installées pour bloquer des accès à l'avenue, a constaté une journaliste de l'AFP.

En effet, des partis politiques, des associations et des organisations ont appelé à une grande manifestation intitulée: "La Tunisie récupère sa révolution". Sous l'initiative du Front populaire, un appel national avait été lancé mercredi à des manifestations pour faire tomber la loi de Finances 2018.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.