ALGÉRIE
13/01/2018 06h:57 CET | Actualisé 13/01/2018 07h:00 CET

Promotion de tamazight: signature prochaine d'une convention de partenariat entre le ministère du Tourisme et le HCA

RYAD KRAMDI via Getty Images
Algerian Berber women prepare traditional food as they mark the Yennayer New Year in the village of Ait el-Kecem, south of Tizi-Ouzou, east of the capital Algiers, on January 11, 2018. The Berbers -- an ethnic group descended from the pre-Arab populations across North Africa -- are currently celebrating their New Year festivities. Today -- for the first time -- the Yennayer New Year is being marked as a national holiday in Algeria. / AFP PHOTO / RYAD KRAMDI (Photo credit should read RYAD KRAMDI/AFP/Getty Images)

Une convention de partenariat portant sur la promotion de l’utilisation de la langue amazighe dans le secteur touristique sera "prochainement" signée entre le ministère du Tourisme et de l’Artisanat et le Haut-Commissariat à l’Amazighité (HCA), a annoncé, vendredi, à Batna, le ministre du secteur, Hacène Marmouri.

Lors de l’inspection de l’auberge de jeunes du village de Ghoufi et le lancement de la manifestation "Amenzou Ninar", initiée par l’association les amis de Medghassen, le ministre a indiqué que la convention vise "la consécration de l’identité culturelle nationale par l’intégration de la dimension culturelle amazighe et la promotion de l’artisanat traditionnel à caractère amazigh comme un atout d’attraction touristique".

La convention portera aussi sur l’intégration de tamazight aux autres vecteurs de la promotion touristique, la réalisation d’un guide national et un autre d’ordre local pour chaque wilaya, afin de promouvoir les destinations touristiques, ainsi que des panneaux d’information sur les sites touristiques et un dictionnaire rassemblant le vocabulaire des métiers touristiques et hôteliers.

Au village de Ghoufi, distant de 120 km de la ville de Batna, et de 50 km de la wilaya de Biskra, le ministre a reçu des explications sur la zone d’expansion touristique et le site des balcons de Ghoufi, classé site naturel protégé depuis 1930, puis confirmé en 1962 par le journal officiel de la République algérienne.

M. Marmouri a également inauguré deux hôtels privés dans la ville de Batna, d’une capacité respective de 54 lits et 220 lits, et a lancé les travaux de deux autres établissements hôteliers à Oued Chaâba, d’une capacité de 434 lits et un autre au chef-lieu de wilaya avec 198 lits.

Le ministre a également procédé, dans la commune de Tighanimine, à la pose de la première pierre du projet d’investissement privé pour la réalisation d’une résidence touristique, 19 chalets et une station thermale avec une capacité totale de 170 lits.

M. Marmouri a clôturé sa visite de travail par une halte à la maison de la culture Mohamed Laïd Al Khalifa qui abrite une exposition de produits de l’artisanat, de plats populaires, des accessoires du foyer auréssien, organisée dans le cadre des festivités de la célébration du nouvel an amazigh.

Il a également assisté au concert de la troupe folklorique "Ifrène", en marge duquel 3 artisans ont été honorés.

Le ministre a salué, à l’occasion, les potentialités touristiques de la wilaya qui figure, a-t-il relevé, parmi les régions du pays les plus riches par leur patrimoine matériel et immatériel et par leurs paysages naturels.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.