MAROC
12/01/2018 06h:24 CET

Leila Ghandi s'attire les foudres des internautes après un tweet sur "les baisers volés"

Leila Ghandi s'attire les foudres des internautes après un tweet sur "les baisers volés"
DR
Leila Ghandi s'attire les foudres des internautes après un tweet sur "les baisers volés"

TWITTER - Décidément, la tribune du Monde sur la "liberté d'importuner" les femmes continue de secouer la toile. Dans ce texte, signé par 100 personnalités féminines parmi lesquelles l'actrice française Catherine Deneuve, celles-ci estiment que "le viol est un crime. Mais la drague insistante ou maladroite n'est pas un délit, ni la galanterie une agression machiste".

Une tribune qui a suscité de nombreuses réactions sur les réseaux sociaux, parmi lesquelles celle de la journaliste, animatrice et écrivaine marocaine Leila Ghandi. Cette dernière a réagi à la polémique en dénonçant les propos sur les "frotteurs de bus", mais a également défendu celui sur "la drague maladroite":

Un tweet qui n'est pas du goût de nombreux de ses followers, qui ont notamment dénoncé ses propos sur "les baisers volés". Parmi les internautes qui se sont opposés à ce tweet, Betty Lachgar, membre du groupe M.A.L.I (Mouvement alternatif pour les libertés individuelles) et militante féministe:

Face à cette levée de boucliers, Leila Ghandi a tenu à préciser ses propos sur le réseau social:

LIRE AUSSI: