MAROC
12/01/2018 07h:57 CET

Faouzi Lamdaoui, ancien conseiller de François Hollande, blanchi par la justice française

DR

JUSTICE - C’est la fin d’un roman feuilleton judiciaire de près de quatre ans auquel vient de mettre un terme la justice française en ordonnant la relaxe de Faouzi Lamdaoui, ancien conseiller à l’Élysée de François Hollande, poursuivi pour abus de biens sociaux.

Dans son arrêté rendu public mercredi, la cour d’appel de Paris a ainsi estimé, selon l’avocat de M. Lamdaoui, Jean-Pierre Mignard "qu’il n’y avait aucun élément dans le dossier qui justifiait de sa mise en cause". La cour d'appel a également rejeté les accusations de faux en écriture qui lui étaient reprochés. Également accusé, le frère de M. Lamdaoui a bénéficié du même verdict.

Figure centrale de l’écosystème de François Hollande, dont il a été le chef de cabinet puis le conseiller à l’égalité des chances à l’Élysée, Faouzi Lamdaoui avait été contraint de démissionner de son poste à la Présidence française suite à l’ouverture d’une procédure judiciaire à son encontre en 2014.

À l’époque, certaines voix s’étaient élevées pour dénoncer un procès "politique" visant à fragiliser l’entourage du président et plus particulièrement l’une des figures de la diversité socialiste, alors même que le mandat de l’ancien président était miné par les affaires judiciaires touchant certains de ses proches. Une source proche de l’ancien Président français, interrogée par le HuffPost Maroc, affirme que ce dernier serait "soulagé" par la restauration de l’honneur de M. Lamdaoui. Toujours selon le même source, celui-ci aurait été "probablement" visé par la justice du fait de "ses origines maghrébines". Avant d’occuper ses fonctions à l’Élysée lors de la prise de pouvoir de François Hollande, Faouzi Lamdaoui a notamment été secrétaire national du PS à l’égalité.

LIRE AUSSI: