MAROC
11/01/2018 05h:38 CET | Actualisé 11/01/2018 05h:38 CET

Trump a "découvert" qu'il n'avait pas besoin du mur sur toute la frontière Mexique-USA

REUTERS/Carlo Allegri
REUTERS/Carlo Allegri

ÉTATS-UNIS - Le choix des mots. Ce mercredi 10 janvier, soit près d'un an jour pour jour après son investiture à la tête des États-Unis, Donald Trump aurait "découvert", après consultation d'experts, qu'il n'a finalement pas besoin d'un mur physique sur toute la distance la frontière qui sépare son pays du Mexique.

Voici la déclaration faite par sa conseillère Kellyanne Conway, interrogée par CNN. À en croire cette très proche du président américain, ce dernier serait désormais en faveur "d'autres technologies" ainsi que de "clôtures" par endroits, notamment depuis qu'il a consulté auprès d'un panel de spécialistes.

"Des rivières et des montagnes"

Sur la chaîne d'information en continu, Kellyanne Conway a ajouté qu'il y avait "également des rivières, des montagnes, des terrains pas forcément avantageux pour la construction d'une structure physique" sur toute la longueur de la frontière entre les États-Unis et leur voisin méridional. Après des mois passés à promettre la construction du fameux "mur" il était sans doute temps que l'administration de la première puissance mondiale se renseigne un tant soit peu, comme l'ont ironiquement noté de nombreux internautes.

Et pourtant, le élus démocrates sont en ce moment en train de négocier avec les républicains à ce sujet. Ils seraient même prêts à concéder à leurs adversaires une partie des mesures sécuritaires promises par Donald Trump, notamment en ce qui concerne les frontières et donc le mur, en échange de la protection des Dreamers, ces jeunes clandestins que l'actuel président envisage d'expulser.

LIRE AUSSI:La photo de Kellyanne Conway sur le canapé du Bureau ovale vaut le détour(nement)