ALGÉRIE
11/01/2018 05h:01 CET | Actualisé 11/01/2018 05h:28 CET

Algérie: Le parc de Ben Aknoun déclaré en faillite passe sous la coupe de Club des pins

Youths enjoy a ride at a park in Algiers, 14 October 2007, on the occaision of Eid al-Fitr. The three-day festival, which begins after the sighting of a new crescent moon, marks the end of the Muslim fasting month of Ramadan, during which devout Muslims abstain from food, drink, smoking and sex from dawn to dusk.   AFP PHOTO/FAYEZ NURELDINE (Photo credit should read FAYEZ NURELDINE/AFP/Getty Images)
FAYEZ NURELDINE via Getty Images
Youths enjoy a ride at a park in Algiers, 14 October 2007, on the occaision of Eid al-Fitr. The three-day festival, which begins after the sighting of a new crescent moon, marks the end of the Muslim fasting month of Ramadan, during which devout Muslims abstain from food, drink, smoking and sex from dawn to dusk. AFP PHOTO/FAYEZ NURELDINE (Photo credit should read FAYEZ NURELDINE/AFP/Getty Images)

Le parc d’attraction et de loisirs de Ben Aknoun est passé depuis quelques semaines sous le contrôle de la Société d’investissement hôtelier (SIH) qui relève du Premier ministère et qui gère la résidence d’Etat du Club des pins.

C’est au cours d’un conseil ministériel tenu il y a deux semaines sous la présidence du Premier ministre que cette décision a été adoptée. Le parc d’attraction et de loisirs de Ben Aknoun qui relevait jusqu’ici du ministère de l’Agriculture passe désormais sous la coupe du premier ministère.

"Un gestionnaire a été désigné pour superviser le travail de la direction ou plutôt pour prendre en charge la direction du parc", indique une source proche. "Les travailleurs ont été informés qu’ils allaient toucher leurs salaires des mois de janvier, février et mars sans avoir à travailler", poursuit la même source qui estime que cette promesse annonce des décisions de compression, de mise en retraite anticipée et de départs volontaires. Les contrats arrivés à terme de certains travailleurs n’ont d’ailleurs pas été renouvelés, nous dit-on. "C’est le flou total. Jusqu’ici les travailleurs ne sont pas informés de ce qui se passe réellement", enchaine une autre source.

Une entreprise chinoise sollicitée pour la construction d’une clôture de 22 km

On nous informe, en outre, que l’un des parkings du parc qui pouvait faire entrer jusqu’à 110 millions de centimes par mois a été complètement vidé pour installer des travailleurs chinois. Les travailleurs du parc pensent que l’entreprise chinoise qui vient d’installer son matériel dans le parking aurait été chargée de construire une clôture de 22 km et d’une hauteur de cinq à six mètres, tout autour du domaine du parc. "Il semblerait que de tout nouveaux projets seront installés dans l’espace du parc", ajoute la même source.

Il faut dire que le parc de Ben Aknoun qui emploie 594 personnes, en dépit de son potentiel, est déficitaire depuis des années. Ses travailleurs s’attendent à ce que des entreprises privées soient autorisées à y investir, toujours, dans le domaine des loisirs.

Le parc de Ben Aknoun ouvert en 1982 s’étend sur 304 hectares dont 50 hectares réservés aux attractions, 40 au zoo en plus de 200 hectares de forêts. Il compte également deux hôtels.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.