TUNISIE
11/01/2018 05h:57 CET

Le dirigeant du Front Populaire Hamma Hammami répond à Youssef Chahed qui avait pointé du doigt l' "irresponsabilité" de certains dirigeants du parti

Intervenant sur la chaine France 24, le dirigeant du Front Populaire Hamma Hammami a répondu aux propos de Youssef Chahed qui avait pointé du doigt "l'irresponsabilité de certains politiciens" du Front populaire qui incitent à la violence.

"Ses mots sont irresponsables. Le chef du gouvernement exprime dans ses propos une confusion qu'il vit lui, son gouvernement et la coalition au pouvoir parce qu'ils ne s'attendaient pas à une telle réaction populaire face à ces mesures destructrices contenues dans la loi de finances 2018" a-t-il affirmé.

"Le chef du gouvernement veut cacher son échec, celui de son gouvernement et celui de la coalition au pouvoir" a indiqué Hamma Hammami avant d'ajouter concernant Youssef Chahed: "Il couvre la grande corruption qui existe dans son gouvernement et au sein de la coalition au pouvoir; et qui est de mèche avec les réseaux de contrebande et de corruption".

Pour lui, il ne fait pas de doute, c'est pour ces raisons que le chef du gouvernement souhaite accusé le Front populaire: "Il accuse le Front populaire en faisant la confusion entre les mouvements militants pacifiques que nous appuyons et les actes de vandalisme et de violence que font des milices criminelles".

Revenant sur les violences nocturnes qui ont été observées ces derniers jours en Tunisie, Hamma Hammami qui accuse donc des "milices criminelles" craint que celles-ci aient "une relation avec les lobbys et les mafias qui existent au sein du gouvernement de Youssef Chahed, mais aussi au sein de son parti et au sein de la coalition au pouvoir".

Pour le dirigeant du Front populaire, Youssef Chahed répète le même discours qu'ont tenu plusieurs autres politiciens avant lui depuis la révolution: "Il tient le même discours que Béji Caid Essebsi en 2011, que la Troïka en 2012 et 2013, que Habib Essid en 2015-2016. Il tient la même posture agitatrice au lieu de s'atteler aux problèmes de millions de Tunisiens".

Appelant les militants à continuer de manifester, il encourage les manifestants à ne pas avoir peur: "Manifestez en journée, à visage découvert. N'ayez pas peur de la répression, n'ayez pas peur de cette coalition au pouvoir bonne à rien. Manifestez en étant unis et autour d'un slogan claire qui est la suppression de la hausse des prix et contre ces mesures qui détruisent la vie des Tunisiens".

En marge d'une visite de terrain à El Batan, dans le gouvernorat de La Manouba, le chef du gouvernement Youssef Chahed avait critiqué "l'irresponsabilité de certains politiciens" qui selon lui, incitent au désordre. Il s'en est particulièrement pris au Front Populaire, soulignant que ce dernier avait voté pour l'augmentation de la TVA.

"Ce parti a voté pour la hausse de la TVA, et puis on le retrouve protestant dans la rue. Ceci n'est pas responsable" s'était-il emporté.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.