TUNISIE
10/01/2018 09h:18 CET | Actualisé 10/01/2018 09h:21 CET

L'Association tunisienne de soutien aux minorités condamne la tentative d'incendie de deux synagogues à Djerba

General view from The Great Room of El Ghriba April 12, 2002. Anexplosion killed at least nine people and injured 32 outside NorthAfrica's oldest synagogue site on Thursday. Four German tourists, apoliceman and the driver of the tanker, which was filled with cookinggas, died when the truck blew up outside the El Ghriba shrine accordingto Tunisian authorities. The Tunisian government said it was a tragicaccident and not linked to the Israeli-Palestinian conflict. REUTERS/Mohamed Hammimh/AA
Mohamed Hammi / Reuters
General view from The Great Room of El Ghriba April 12, 2002. Anexplosion killed at least nine people and injured 32 outside NorthAfrica's oldest synagogue site on Thursday. Four German tourists, apoliceman and the driver of the tanker, which was filled with cookinggas, died when the truck blew up outside the El Ghriba shrine accordingto Tunisian authorities. The Tunisian government said it was a tragicaccident and not linked to the Israeli-Palestinian conflict. REUTERS/Mohamed Hammimh/AA

Des tentatives d'incendie ont visé deux synagogues à Djerba dans la nuit du mardi au mercredi 10 janvier, selon plusieurs sources.

Selon un communiqué rendu public par l'Association tunisienne de soutien des minorités, des cocktails Molotov auraient été lancés sur les bâtiments en question.

L'association a par ailleurs considéré que cet incident est plus grave qu'un simple acte de vandalisme, considérant son aspect antisémite, et porteur de haine, et mettant en garde contre ce genre d'agissements ayant une connotation haineuse et discriminatoire, utilisant de surcroît la politique de la terreur.

Dans son communiqué, l'association a appelé toutes les composantes de la société civile ainsi que les partis politiques, surtout ceux qui appellent à manifester, à condamner fermement ces violences qui menacent des citoyens tunisiens, juifs et chrétiens.

association tunisienne de soutien des minorités

Elle considère également que l'utilisation de cocktails Molotov indique des intentions terroristes préméditées, estimant que les minorités religieuses ont grand besoin de protection et de soutien.

Selon un internaute qui aurait reçu des photos de l'incident, les synagogues en question seraient celles du rabbin Abraham et du rabbin Beitsalel.

Selon Mosaique FM, la tentative d'attaque aurait bien eu lieu, mais aurait été avortée par les forces de l'ordre. Les images des synagogues incendiées qui circulent sur les réseaux sociaux seraient également fausses, toujours selon la radio.

Le journal israélien The Times of Israël a quant à lui parlé d'un incendie à la synagogue de la Ghriba, selon une déclaration du responsable de la synagogue.

Elie Trabelsi, le fils du président de l'association La Ghriba, Pérez Trabelsi, a également relayé l'information sur sa page Facebook, qualifiant ironiquement les faits de "manifestations pacifiques".


"Tentative ratée de mettre le feu à la synagogue du quartier juif de Djerba, mais heureusement, personne n’a été blessé. Les autorités sont en train de faire leur travail. Evidemment, ceci rentre dans le cadre des manifestations pacifiques."


Selon le journal israélien, un responsable sécuritaire aurait déclaré que des inconnus serait venus en voiture devant la synagogue et auraient lancé des cocktails Molotov, dans le but de déclencher un incendie.

La TAP a de son côté rapporté une attaque aux cocktails Molotov contre un lieu de culte juif à la Hara Kbira, à Djerba-Houmet Souk, causant de légers dégâts matériels dans le hall.

D’après les enregistrements des caméras de surveillance de l’établissement, deux inconnus sur une moto auraient jeté deux cocktails Molotov en direction du lieu de culte. Des feuilles de palmiers installés dans le hall ont pris feu ainsi que des tables et des chaises réservées aux élèves qui fréquentent le lieu au courant de la journée.

Les sapeurs-pompiers sont, rapidement, intervenus pour maîtriser l'incendie.

Le ministère de l'Intérieur n'a pour le moment pas réagi.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.