MAROC
10/01/2018 08h:47 CET | Actualisé 10/01/2018 08h:48 CET

Kodak explose en bourse en annonçant "Kodakcoin", sa propre cryptomonnaie

Adam Fenster / Reuters
Siège de Kodak à Rochester, New York 19 janvier 2012. REUTERS/Adam Fenster

ÉCONOMIE - Peut-être ne le savez-vous pas, mais Kodak existe encore. La célèbre société ne fabrique plus trop d'appareils photo depuis sa faillite en 2013, mais fait notamment de l'impression de photos numériques et s'occupe de droits d'auteurs.

Et elle est même en grande forme depuis mardi 9 janvier, rapporte Bloomberg. Il n'y a qu'à voir son cours de bourse, qui a pris 117% en une journée. La raison? La société vient de lancer Kodakcoin, une cryptomonnaie, à l'instar du désormais célèbre Bitcoin.

Vous vous demandez peut-être (à juste titre) quel est le rapport. Et bien, le Kodakcoin, centré sur la photo, devrait permettre "aux photographes et aux agences de mieux contrôler la gestion des droits d'auteurs", assure la société.

kodak

Plateforme de droits d'auteur

Tout cela grâce à la blockchain, la technologie derrière le bitcoin et les autres cryptomonnaies. Pour faire simple, les transactions financières sont codées et authentifiées dans des "blocs" qui s'ajoutent les uns aux autres. Le tout se présente sous la forme d'un grand registre public réputé infalsifiable, car toute modification d'information doit être simultanément faite chez les utilisateurs.

Le rapport avec Kodak, donc? En gros, le système devrait permettre aux photographes d'enregistrer leur photos sur une plateforme, intitulée KodakOne. Toute personne voulant utiliser cette photo pourra ensuite payer les droits... avec des Kodakcoin. Encore mieux: Kodak "scannera le web pour surveiller et protéger" les images déposées sur la plateforme. Si une photo est utilisée illégalement, la personne pourra alors rémunérer le photographe directement en Kodakcoin.

Si l'idée n'est pas inintéressante, reste à savoir si elle justifie une telle explosion du cours de bourse de la société. Il faut rappeler que Kodak n'est pas dans une situation financière très brillante, même si elle a réussi à dégager des bénéfices depuis 2016. De plus, aucun détail technique n'a été dévoilé sur Kodakcoin.

Thé glacé, soutien-gorge et vapotage à la sauce blockchain

Alors comment expliquer un tel saut en bourse? Et pourquoi ne pas avoir lancé un service similaire, mais avec des dollars bien plus classiques? Peut-être tout simplement car, pour des sociétés pas très bien côtées, il suffit de parler de "cryptomonnaie" ou de "blockchain" pour que la magie opère, semble-t-il. Et Kodak n'est clairement pas le plus improbable dans ce domaine.

Fin décembre, la société de thés glacés Long Island Tea Corp a changé de nom pour s'appeler "Long Blockchain Corp". Objectif: se consacrer "à l'exploration et à l'investissement dans des opportunités s'appuyant sur la technologie du blockchain", une initiative qualifiée de "changement de direction stratégique". Un peu vague? pas grave: la société a gagné 180% en bourse.

long blockchain corp

Et elle n'est pas la seule, rappelle The Verge. La société de jus de fruit SkyPeople Fruit Juice s'est renommé Future FinTech [contraction de finance et technologie, ndlr] Group Inc en avril 2017. Rien n'a changé pour autant, et en novembre, les dirigeants ont expliqué qu'ils allaient continuer d'étendre leur plantations de kiwis et d'oranges.

La société ne faisait même pas mention de cryptomonnaie, mais cela n'a pas empêché les investisseurs, fin décembre en plein dans la folie Bitcoin, de faire gagner à Future FinTech Group Inc 200% en bourse.

On peut également citer la société Vapetek, spécialisée dans la cigarette électronique, qui s'appelle maintenant Nodechain Inc. et affirme se concentrer sur les cryptomonnaies.

Ou enfin la société The Crypto Company, qui travaille bien dans le domaine de la blockchain mais s'est fait connaître en achetant une marque de soutien-gorge sportifs. D'ailleurs, après une hausse de 2700%, son cours de bourse a été suspendu temporairement par le gendarme américain des marchés financiers pour "potentielle manipulation de transactions".

Vous avez dit bulle ?

LIRE AUSSI: