TUNISIE
10/01/2018 10h:36 CET | Actualisé 10/01/2018 11h:01 CET

L'actrice tunisienne Hend Sabri dit stop au harcèlement sexuel en soutenant le mouvement Time's up

Tunisian actor Hend Sabry poses during the opening of the 39th Cairo International Film Festival in Cairo, Egypt November 21, 2017. REUTERS/Amr Abdallah Dalsh
Amr Dalsh / Reuters
Tunisian actor Hend Sabry poses during the opening of the 39th Cairo International Film Festival in Cairo, Egypt November 21, 2017. REUTERS/Amr Abdallah Dalsh

L'actrice tunisienne Hend Sabri a affiché sur son compte Instagram son soutien au mouvement féministe Time's Up (C'est fini) avec les hashtag #TIMEISUP #thefutureisfemale.

Indeed , #TIMEISUP 💪💪💪#thefutureisfemale

Une publication partagée par هند صبري (@hendsabri) le

Le mouvement a été lancé le 1er janvier afin de lutter concrètement contre le harcèlement sexuel, à Hollywood et dans d’autres métiers aux États-Unis.

d

Il est né avec la publication d'une lettre ouverte publiée dans le New York Times, signée par plus de 300 actrices, scénaristes et autres figures du cinéma comme Eva Longoria, Cate Blanchett, Ashley Judd, Natalie Portman, etc.

Ce mouvement apparait après celui de #MeToo, et à l'aune des accusations d'agressions sexuelles révélées par l'affaire Weinstein. Et l'initiative est plus qu'une campagne virtuelle sur les réseaux sociaux. Elle englobe, notamment, un fonds de défense juridique, soutenu actuellement par 13 millions de dollars de dons, pour aider les femmes défavorisées à se protéger contre l'inconduite sexuelle, indique la lettre.

LIRE AUSSI: L'actrice tunisienne Hend Sabri dénonce le harcèlement sexuel dans le milieu artistique (VIDÉO)

Invitée à l'émission "Kol Youm" sur la chaîne égyptienne ON TV, l'actrice tunisienne Hend Sabri a confié qu'elle n'a jamais été victime de violences sexuelles mais admet que le fléau du harcèlement sexuel existe dans le milieu artistique dans le monde arabe. "Il y a un abus de pouvoir de la part de certains producteurs (...) cela se manifeste parfois par des paroles ou des allusions", dit-elle.

LIRE AUSSI:

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.