ALGÉRIE
09/01/2018 10h:02 CET | Actualisé 09/01/2018 10h:03 CET

Enseignement de Tamazight: recrutement de 300 enseignants entre juin et juillet

DR

La ministre de l'Education nationale, Nouria Benghebrit a annoncé mardi à Alger une opération de recrutement de 300 enseignants de Tamazight pour la rentrée scolaire 2018/2019 entre juin et juillet.

"Le conseil interministériel, réuni lundi, a répondu favorablement à nos premiers besoins en matière de renforcement de l'enseignement de Tamazight pour la prochaine rentrée scolaire, en nous accordant 300 postes budgétaires", a déclaré Mme Benghebrit, sur les ondes de la chaîne III de la Radio nationale.

Elle a indiqué que le recrutement des 300 enseignants se fera à partir de la fin de l’année scolaire en cours, soit entre juin et juillet, précisant que son département table sur l"’élargissement de l'enseignement de Tamazight à travers le territoire national à l'occasion de la prochaine rentrée scolaire".

"Tamazight est actuellement enseigné dans 38 wilayas. Notre objectif est d’en rajouter une dizaine pour la prochaine rentrée scolaire", a-t-elle affirmé, faisant remarquer que le ministère se penche, actuellement, sur la sensibilisation.

"Nous avons déjà mené au préalable le travail de sensibilisation mais nous allons, aujourd’hui, le renforcer auprès des directeurs de l’Education et des chefs des établissements afin de les encourager à ouvrir des classes", a-t-elle expliqué.

Elle a fait savoir à ce propos, que son département a fixé comme un autre objectif dans le domaine de la promotion de Tamazight, l'intégration dans les critères d’évaluation de la performance du directeur de l’Education, le nombre de classes ouvertes dans chaque wilaya.

Interrogée sur les actions menées à ce jour par le ministère de l'Education nationale dans ce sens, Mme Benghebrit a évoqué la publication d’un nouveau manuel d’enseignement de Tamazight, disponible dans les 38 wilayas dans les trois graphies, notamment celui du 4e primaire, qui est, a-t-elle dit, en Tifinagh, en graphie arabe et en graphie latine.

"Il est très important de répondre à la variété et à la multiplicité de l’usage linguistique de Tamazight", a-t-elle soutenu, notant l’introduction de textes en Tamazight algérien dans les manuels et l’intégration, dans tous les établissements, d’un cours sur Yennayer.

Par ailleurs, la ministre a souligné que d’ici la fin janvier, il sera possible d’identifier, de manière plus concrète, le nombre de postes disponibles dans chaque wilaya. "Il y aura un décompte précis à travers des conférences régionales", a-t-elle ajouté.

Le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, a réuni, lundi, un conseil interministériel consacré à la dynamisation de l'enseignement de Tamazight et à la préparation du projet de loi organique portant création d'une Académie algérienne de la langue Amazighe, en application des directives du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, devant le Conseil des ministres, le 27 décembre dernier.

Ce Conseil interministériel a débouché sur une série de mesures, notamment l'allocation de postes budgétaires supplémentaires, pour renforcer l'enseignement de Tamazight dans le secteur de l'Education nationale, et pour élargir la formation et la recherche en Tamazight au niveau des universités.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.