MAROC
09/01/2018 09h:31 CET

Les deux Corées sont en guerre, mais c'est une bataille de regards qu'elles se livrent chaque jour à la frontière

INTERNATIONAL - C'est une première depuis 2015. Les deux Corée, toujours officiellement en guerre, sont réunies ce mardi 9 janvier pour des pourparlers, un signe d'apaisement après deux années de tension.

Ces discussions ont lieu dans la "maison de la paix", située dans la zone de sécurité commune. Créée en 1953, cette portion de territoire est le seul secteur de la zone démilitarisée entre les deux pays où les soldats des deux camps se font face. C'est aussi un haut lieu du tourisme. Tant d'un côté que de l'autre, des cars entiers débarquent pour visiter l'endroit et prendre quelques clichés avec les militaires.

Tout est bien sûr très codifié. Autour de la dalle qui matérialise la frontière, c'est un véritable jeu d'intimidation qui se déroule tous les jours, comme le montre notre vidéo en tête d'article. Les soldats ennemis ont l'interdiction formelle de se parler, de se saluer ou même de communiquer avec des gestes. Pour éviter tout contact visuelle, les sud-Coréens arborent d'ailleurs des lunettes de soleil de façon constante. Leur posture aussi se veut menaçante. Très droits et figés, ces hommes et femmes ont de quoi effrayer l'adversaire.

Côté nord-coréen, l'attitude est beaucoup moins rigide. Mais les soldats ont d'autre techniques de provocation. Leur spécialité: regarder les sud-coréens avec des jumelles (alors même qu'ils sont à quelques mètres) ou encore les bombarder de photos.

Si ces méthodes peuvent faire sourire, les tensions n'en restent pas moins extrêmes dans cette zone frontalière considérée comme étant la plus dangereuse du monde. Au moindre incident, tout peut déraper, comme ce fut le cas en 1976. Pour une affaire d'arbre coupé, deux soldats américains de la Force de sécurité commune avaient étaient tués par des Nord-Coréens.

C'est aussi à cette zone de sécurité qu'un soldat nord-coréen a récemment fait défection. Repéré par les militaires, il avait été grièvement blessé par balle.

LIRE AUSSI: