TUNISIE
09/01/2018 07h:50 CET

Le ministère de l'Intérieur lance le Hashtag "#ما_تخربش_بلادك_تونس_محتاجتلك" ("Ne détruit pas ton pays, la Tunisie a besoin de toi")

Facebook/Ministère de l'Intérieur

Le ministère de l'Intérieur a partagé mardi une photo du drapeau tunisien ornée du Hashtag "ne saccage pas ton pays, la Tunisie a besoin de toi" (#ما_تخربش_بلادك_تونس_محتاجتلك) faisant suite aux nombreux dépassements qui ont eu lieu suite à des manifestations sur le territoire tunisien dans la nuit du lundi au mardi.

Partagé en masse sur les réseaux sociaux, le Hashtag a été bien accueilli sur les réseaux où il a été largement relayé. Certains, ont appelé la police à être moins dans la répression.

"La Tunisie nous est chère, protégeons là"

"De belles paroles, mais il faudrait que vous aussi arrêtiez de réprimer (...) parce qu'au début des manifestations, il n'y avait pas de violences et de saccages"

Selon le porte-parole du ministère de l'Intérieur Khelifa Chibani, 44 personnes, impliquées dans des actes de violence et de vandalisme dans les cités d’Ettadhamen, Intilaka, à Kasserine et Gafsa, ont été arrêtées. Il a précisé que 18 individus ont été arrêtés entre les cités Ettadhamen et Intilaka, 16 à Kasserine, et 10 autres à Gafsa.

Selon lui, le poste de police de la ville El Battan relevant du gouvernorat de La Mannouba a été saccagé, la recette des finances à El Gtar dans la région de Gafsa a été pillée et la fourrière municipale a été vandalisée. Il a ajouté que 34 motos ont été volées après avoir saccagé la fourrière municipale de la cité El Bassatine à Kasserine. Une importante quantité de tabac a été également dérobée, des banques vandalisées. Des documents dans plusieurs institutions publiques ont été incendiés. Plusieurs policiers ont également été blessés.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.