ALGÉRIE
08/01/2018 09h:23 CET | Actualisé 08/01/2018 09h:23 CET

Gaz: Sonatrach pourrait investir en Irak

An employee stands near the headquarter of the state energy company Sonatrach in Algiers, Algeria june 26, 2016.Reuters/Ramzi Boudia
Ramzi Boudina / Reuters
An employee stands near the headquarter of the state energy company Sonatrach in Algiers, Algeria june 26, 2016.Reuters/Ramzi Boudia

La compagnie algérienne Sonatrach va étudier de possibles investissements dans des projets d'exploration de pétrole et de gaz naturel en Irak, a indiqué dimanche 7 janvier le ministère irakien du Pétrole dans un communiqué.

Le document a cité des déclarations du ministre du Pétrole irakien Jabar al-Luaibi et du ministre algérien de l'Energie, Mustapha Guitouni, arrivé dimanche à Bagdad.

La délégation algérienne va tenir des réunions avec des compagnies pétrolières irakiennes afin "d'accomplir des pas concrets en vue d'assurer un accord de coopération avec Sonatrach", a affirmé M. Luaibi, ajoutant qu'il s'agit spécifiquement de projets d'exploration des réserves de gaz irakiennes.

L'Irak continue de brûler une partie du gaz extrait avec du pétrole brut dans ses champs faute d'installations pour le transformer en combustible pour la consommation locale ou l'exportation.

L'Algérie, un des principaux fournisseurs de gaz à l'Europe, l'exporte via des pipelines au continent ainsi que par cargaison de tankers après liquéfaction dans des installations spéciales.

M. Guitouni a exprimé le souhait de renforcer la coopération dans l'exploration pétrolière et gazière, a ajouté le communiqué du ministère irakien.

L'Irak est le deuxième producteur de brut de l'Opep derrière l'Arabie Saoudite, avec 4,4 millions de barils par jour. L'Algérie, membre de l'Opep aussi, produit 1 million de barils par jour.

Cet article de Reuters a été traduit de l'anglais

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.