TUNISIE
06/01/2018 09h:04 CET | Actualisé 07/01/2018 16h:03 CET

La dangereuse hausse de l'inflation en 2017 et ses répercussions attendues en 2018

Word Inflation on up trend arrow, with financial data visible on the background.
G0d4ather via Getty Images
Word Inflation on up trend arrow, with financial data visible on the background.

Le taux d’inflation poursuit sa dangereuse escalade, clôturant l’année 2017, à un niveau de 6,4%, contre 4,2% en 2016, 4,1% en 2015 et 4,8% en 2014, d’après les dernières statistiques publiées par l’INS.

jdskqs

Les dernières statistiques de l’INS font état d’un taux, en perpétuelle progression au cours de 2017: de 4,6% en janvier à 5% au mois d’avril, suivi d’une stabilisation à 4,8%, aux mois de mai et juin, puis d'une importante hausse de 6,3%, durant le mois de novembre.

L’économie nationale sombre ainsi dans une spirale inflationniste qui ne semble pas prête de s'arrêter, surtout avec l’entrée en vigueur de la Loi de Finances 2018 et les prévisions d’augmentations des prix.

LIRE AUSSI: Tunisie: L'inflation grimpe à 6,3%

Dans une déclaration à la Tap, un responsable de l'INS a indiqué que la hausse des prix des produits de consommation, due à l’augmentation de la TVA en 2018, entrainera une aggravation de l’inflation, d'au moins 1%, par rapport aux niveaux moyens de l’inflation enregistrés en 2017.

Certains analystes estiment même que, conjuguée à la poursuite de la dépréciation du dinar, l'inflation pourrait atteindre 8 à 9%, durant l’année en cours.

La ventilation détaillée des résultats du taux d'inflation de l’année 2017, fait état d’une hausse des prix des produits alimentaires et boissons de l’ordre de 8,3%, due essentiellement, à un renchérissement des huiles alimentaires de 20%, des légumes de 11,9%, des fruits de 9,9%, des poissons de 8% et des viandes de 7,6%. Les prix des boissons ont augmenté de 4,1%, sous l’effet de l'accroissement des prix des eaux minérales, boissons gazeuses et jus de fruits de 4,4% et des prix des cafés et thé de 3,4%.

La même tendance haussière a caractérisé les prix des boissons alcoolisées et tabac ayant évolué de 12,3% en glissement annuel, suite à l’enchérissement du tabac de 13,1% et des boissons alcoolisées de 2,7%.

Idem pour les prix des articles d’habillement et chaussures qui ont progressé de 6,7% en glissement annuel, en raison de l’augmentation des prix des chaussures de 5,2%, des vêtements de 7,4%, des tissus de 5,4% et des accessoires de 6,3%.

Le groupe " Logement, eau, gaz, électricité et autres combustibles " n’a pas été, non plus, épargné par ces augmentations (+ 4,2% en glissement annuel), du fait de la hausse des loyers de 4,3%, des tarifs d’entretien des logements de 10,6% et des tarifs de l’électricité et gaz de 2,9%.

Des hausses de prix sont également, observées au niveau des tarifs du groupe transport de 5,9%, suite à l’augmentation des prix de véhicules de 9,6%, des dépenses d’utilisation des véhicules de 6,3% et des services de transport de 0,4%.

Augmentation, aussi, des tarifs des services de restauration et hôtels de7%, résultant de la hausse des prix des services restaurants et cafés de 7,4% et des services d’hébergement de 4%. Les prix des autres biens et services sont en hausse de 6%, sous l’effet de la progression des prix des soins personnels de 7,6% et des prix des assurances-voiture de 7,3%.

Les prix à la consommation sont en hausse

En novembre 2017, l’indice de prix à la consommation a connu une augmentation de l’ordre de 0,7% par rapport au mois d’octobre 2017. Parmi les principaux facteurs qui ont conduit à cette hausse figure la hausse des prix du groupe alimentation et boissons de 1,5% suite notamment à l’augmentation des prix des volailles de 14,1% et des fruits secs de 7,5%, comme le montre le tableau ci-dessous.

Par ailleurs, l'Organisation Tunisienne pour Informer le Consommateur (OTIC) a appelé mercredi à boycotter la consommation de poulet suite à une hausse des prix sans précédents de celui-ci.

prix

L'INS a noté que les prix des articles d’habillement et chaussures ont augmenté de 0,6%. Les prix des vêtements ont augmenté de 0,6%, des chaussures de 0,3% et des tissus de 0,8%.

De plus, les prix pour le groupe des meubles, articles de ménage et entretien du foyer ont grimpé de 0,7% suite à l’augmentation des prix des meubles, tapis et autres revêtements de 0,7% et les prix des appareils ménagers de 0,7%.

Quant aux logements, les prix ont augmenté de 0,3% sous l’effet de l’augmentation des prix des produits d’entretien et réparations des logements de 2%.

Des hausses de prix ont été également observées au niveau des tarifs des biens et services divers de 0,8% dues essentiellement à la hausse des prix des soins personnels de 1% et les effets personnels de 1,1%, précise l'INS.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.