TUNISIE
06/01/2018 12h:30 CET

Le Tribunal militaire a intenté un procès contre Yassine Ayari, ce dernier répond

Facebook/Vidéo/Yassine Ayari

Seifeddine Makhlouf, avocat de Yassine Ayari, avait annoncé que le Tribunal militaire a intenté un procès contre Yassine Ayari pour "offense au Président de la République et atteinte à la dignité de l’Armée nationale".

Selon Makhlouf, l’affaire a été portée contre son client immédiatement après l’annonce des résultats des élections législatives partielles d’Allemagne.

Yassine Ayari a récemment remporté ces élections, qui se sont déroulées du 15 au 17 décembre 2017, avec 265 voix.

De sa part, Yassine Ayari a riposté aux accusations à travers une vidéo, diffusée sur sa page Facebook:

A l’issue d’une première audience tenue le 2 janvier 2018, le juge a décidé de reporter la séance au 6 mars prochain, a-t-il indiqué, précisant que le parquet militaire a demandé d’avancer la date de la séance.

D’après des informations obtenues par Makhlouf, une autre affaire en cours d’instruction aurait été portée contre son client juste après l’annonce des résultats des élections.

"Le Tribunal militaire a refusé de fournir au comité de défense les dossiers des deux affaires, ce qui représente une violation manifeste aux règles les plus élémentaires d’un procès équitable", s’est-il indigné.

Dans un post qu’il a publié sur sa page Facebook, Yassine Ayari a affirmé qu’aucune convocation ne lui a été adressée par le Tribunal militaire à son domicile en Tunisie ou en France.

”Toute cette manœuvre a pour dessein de me juger par contumace et d’émettre un jugement de prison à effet immédiat sans pour autant pouvoir prendre ma défense et prendre mes nouvelles fonctions en tant que député au parlement“, a-t-il ajouté dans son post.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.