TUNISIE
05/01/2018 09h:51 CET

Cette vidéo vous explique "ironiquement" le fonctionnement de la carte d'identité biométrique

Dans une vidéo pour le moins ironique, produite en dialecte tunisien, la chaine Youtube Draw My Science (DMS Autrement), explique le fonctionnement et le contenu de la nouvelle carte d'identité nationale biométrique, dénonçant le "flou" qui entoure celle-ci.

Comme tout le monde, qui ne cesse de se poser des questions sur le fonctionnement de cette carte, Draw My Science pose également plus de questions qu'elle ne rapporte de réponses.

Parmi les nombreuses interrogations, la chaîne dénonce l'impossibilité d'accès du détenteur de la carte à une partie de ses propres données, lesquelles sont stockées dans une zone chiffrée de la puce, soulignant l'exposition à des poursuites judiciaires pour toute personne qui tente d'y accéder d'une manière ou d'une autre.

Draw My Science relève également le problème du stockage des données des citoyens tunisiens, indiquant que ce projet de carte d'identité biométrique serait probablement assuré par une entreprise étrangère, qui "pourraient détenir toute une base de données sur les Tunisiens, et même l'utiliser à de mauvaises fins".

"À vrai dire, selon les informations que nous avons à l'heure qu'il est, il n'y a pas de grandes différences entre cette nouvelle carte et la carte d'identité classique, puisque cette dernière comporte déjà un code à barres, qui n'est pas utilisé par les agents de sécurité" ajoute la vidéo.

"Où seront stockés mes données? qui est-ce qui pourra les consulter? Est-ce que ma carte pourrait être piratée?" des questions que se pose Draw My Science, indiquant que les données seraient probablement stockées dans une base de données, et soulignant qu' "aucune base de données n'est à l'abri d'un piratage, quel que soit son niveau de sécurité."

"Cette histoire reste floue. Elle pourrait nous donner l'air d'un pays avancé, mais en réalité, ce n'est pas le cas. Cette carte va apporter plus de problèmes que de solutions". Telle a été la conclusion de Draw My Science.

Dans le même contexte, le président de l'Instance Nationale de Protection des Données à Caractère personnel, Chawki Gadès, était revenu mercredi, sur les différents problèmes légaux que pose l'adoption de la carte d'identité nationale biométrique en Tunisie, dans une interview sur Shems FM.

Gadès avait en gros relevé les mêmes problèmes de sécurité posés par Draw My Science, dénonçant également une atteinte au principe de protection des données personnelles, ainsi qu'au droit d'accès à l'information.

LIRE AUSSI

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.