ALGÉRIE
05/01/2018 03h:42 CET | Actualisé 05/01/2018 03h:46 CET

Une unité de radiothérapie en 2018 pour les cancéreux à Djelfa

APS

Une unité de radiothérapie, destinée à la prise en charge des malades de la wilaya de Djelfa atteints du cancer sera mise en service courant 2018, a annoncé jeudi le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Mokhtar Hasbellaoui.

Cette nouvelle unité, devant être réalisée cette année au niveau de l'hôpital Moudjahid Boubekeur Hathat, assurera le traitement par radiothérapie des malades de la wilaya "qui n’auront ainsi plus besoin de se déplacer vers d’autres établissements, en dehors de leur région", a ajouté le ministre lors de sa visite de travail dans la wilaya de Djelfa, précisant que l’initiative a été adoptée par le Premier ministre, dans le cadre du rapprochement des prestations médicales des citoyens.

L’opportunité a donné lieu à la présentation d’un exposé sur cet hôpital, soumis à une administration mixte (civile et militaire), et récemment renforcé par un cadre militaire.

A l’issue de cet exposé, M. Hasbellaoui s’est félicité de ce nouvel acquis pour le secteur local de la santé, soulignant son importance. "Il faut se féliciter de ce type d’acquis, et ne pas toujours focaliser sur les insuffisances" , a-t-il relevé à ce propos, précisant que la prochaine étape sera destinée à la formation de la ressource humaine, qui assurera son encadrement.

"La formation est prioritaire, car requérant du temps, contrairement au volet équipement qui est généralement pris en charge par l’Etat dès parachèvement de ce type d’établissements sanitaires", a indiqué le ministre.

"La bonne formation de la ressource humaine" du secteur a d’ailleurs constitué un leitmotiv pour le ministre durant ses nombreuses haltes au niveau des établissements hospitaliers de la région, où il a souligné les efforts consentis, à l’échelle nationale, en vue de couvrir les besoins du secteur en la matière (ressource humaine qualifiée), notamment suite au problème posé par les départs en retraite.

En visitant le complexe mère-enfant de Djelfa, le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière a fait état d’une baisse enregistrée, ces 10 dernières années en Algérie, des cas de mortalité maternelle, qui sont passés à 57 actuellement, contre 180 décès de femmes en couche pour 100.000 naissances, auparavant.

Durant sa visite à Djelfa, M. Hasbellaoui s’est rendu sur le chantier de réalisation d’un hôpital de 60 lits à Dar Chioukh (42 km à l’Est de la wilaya), attendu à la réception au deuxième semestre 2018.

Il a également visité l’établissement hospitalier de Hassi Bahbah (50 km au nord de Djelfa), au même titre que celui d’ Ain Ouessara, où un exposé sur l’état des lieux du secteur de la santé dans cette daïra lui a été présenté.

Le chantier de réalisation d’un hôpital de 60 lits dans la commune d’El Birine (130 km au nord de Djelfa) a été la dernière halte du ministre, ayant donné lieu à un exposé sur ce projet, attendu à la réception en juin prochain.

Sur place, M. Hasbellaoui a instruit de la nécessité d’assurer, au niveau de cette future structure de santé publique, des spécialités médicales de base au profit des habitants de la localité et des régions environnantes.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.