TUNISIE
05/01/2018 10h:54 CET | Actualisé 05/01/2018 10h:55 CET

Le plasticien tunisien Ismaïl Bahri présentera ses derniers travaux de recherche à l'espace Khiasma des Lilas (Île de France)

Khiasma/Facebook

Le lundi 29 janvier prochain, le plasticien tunisien Ismaïl Bahri présentera ses travaux de recherche actuels dans le cadre des "Lundis de Phantom" à l'espace Khiasma, dans la ville des Lilas en Île de France.

Créé en 2004, l'espace collectif Khiasma est un centre d'art contemporain dédié à l'image et au récit, il accueille des expositions, des ateliers, des performances ou encore des débats. Il a été initié par l'association Khiasma qui œuvre, depuis 2001, pour la production et la diffusion artistiques et culturelles en questionnant les relations entre art et pratiques sociales.

"C'est un lieu important pour moi qui reste un espace d'échange, de compagnonnage essentiel dans mon travail. J'aime y revenir et m'y retrouver", commente Ismaïl Bahri au HuffPost Tunisie. "On y retrouve des visiteurs du soir ou des habitués, des programmes, des projections et des rencontres. C'est un espace d'échange et de travail où j'ai effectué une résidence. Une résidence qui a donné lieu à une exposition en 2014, appelée "Sommeils" et qui a donné forme au film "Foyer" ainsi qu'à d'autres pièces.".

Dans ce même élan, les "Lundis de Phantom", proposent des rendez-vous de découverte, de discussion et d'expérimentation autour de la présentation publique des travaux de recherches en cours des artistes associés à la Fabrique Phantom (laboratoire de cinéma dédié au développement des pratiques contemporaines du film).

"Il s'agit d'un rendez-vous durant lequel des artistes viennent mettre en espace, présenter au public des recherches en cours. Il ne s'agit pas de travaux ou de films finis, mais réellement des formes en train de se chercher et qui sont encore à l'état de tâtonnement, d'intuition et d'incertitude.", explique Ismaïl Bahri.

Avec ce Lundi de Phantom n°31 l'artiste tunisien s'apprête à entamer sa 5ème année de conversation publique à l'espace Khiasma autour d'une "nouvelle intuition".

Lorsque qu'il préparait l'exposition "Sommeils" – qui a donné naissance au film "Foyer", aujourd'hui largement récompensé – Ismaïl Bahri avait déjà participé à quatre "Lundis de Phantom".

Autant d'interventions durant lesquelles il a pu partager "ses expériences, ses doutes et tâtonnements, les premières versions de certaines pièces importantes et d'autres qui ne verront finalement jamais le jour", comme le rapporte Olivier Marboeuf, directeur et fondateur de Khiasma. "Tous ces instants fragiles ont contribué à faire des Lundis de Phantom un programme particulier".

Ce dernier rappelle également que le travail d'Ismaïl Bahri a, depuis ces collaborations, donné lieu à plusieurs expositions prestigieuses à la Biennale de Sharjah ou encore au Jeu de Paume.

"C'est un plaisir particulier d'accueillir de nouveau Ismaïl Bahri en ouverture de la nouvelle année des Lundis de Phantom. Une nouvelle histoire commence, un fil de conversations jamais interrompu se poursuit en prenant comme point de départ les possibilités d'une tempête.", conclut Olivier Marboeuf.

Notons que les échanges d'Ismaïl Bahri et de l'ensemble des artistes peuvent être réécoutés grâce à la webradio "R22 Tout-monde".

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.