TUNISIE
04/01/2018 13h:09 CET | Actualisé 04/01/2018 13h:09 CET

Après la démission de Slim Riahi de l'UPL, Samira Chaouachi refuse d'assurer la présidence du parti

In September 29th, 2014: the president of the free patriotic Union ( UPL) and his candidate for the presidential election, Slim Riahi, presented the lists of his party for the next general election as well as its election platform. (Photo by Nicolas Fauqu��/Corbis via Getty Images)
Nicolas Fauqué via Getty Images
In September 29th, 2014: the president of the free patriotic Union ( UPL) and his candidate for the presidential election, Slim Riahi, presented the lists of his party for the next general election as well as its election platform. (Photo by Nicolas Fauqu��/Corbis via Getty Images)

Chargée de prendre la relève de Slim Riahi, président démissionnaire de l’UPL, Samira Chaouachi a décidé, à son tour, de renoncer à la présidence du parti. C’est ce qu’a annoncé l’UPL dans un communiqué rendu public jeudi.

En effet, le bureau politique de l'UPL a appelé tous ses membres à tenir une réunion exceptionnelle, les 27 et 28 janvier prochain, pour examiner la décision de démission de son président, Slim Riahi, lui demandant d’y prendre part.

Par ailleurs, l'UPL a fait savoir que Samira Chaouachi sera chargée de représenter le parti à la réunion qui aura lieu vendredi entre les signataires du pacte de Carthage et le président de la République.

Il est à rappeler que Slim Riahi avait annoncé, le 28 décembre dernier, sa démission de la présidence du parti sans fournir les motifs de cette décision. Il avait annoncé, d’ailleurs, que son adjointe Samira Chaouachi prendra la relève jusqu'à la tenue du congrès national du parti. Une démission qui a été refusée quelques jours après par le bureau politique du parti.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.