TUNISIE
03/01/2018 06h:10 CET

Le porte-parole du ministère de la Défense Belhassen Oueslati évoque des réformes du service militaire

Intervenant sur la matinale de la radio Shems Fm, le porte-parole du ministère de la Défense Belhassen Oueslati a affirmé que le ministère de la Défense travaille actuellement à "revoir les formes de l'engagement militaire".

"On a eu recours à un bureau d'étude qui a fait une étude d'opinion sur les raisons de la réticence des jeunes" à effectuer leur service militaire indiquant travailler sur des nouvelles formes d'engagements qui seront présentés dans les jours prochains.

Belhassen Oueslati a par ailleurs ajouté qu' "un livre blanc de la défense et de la sécurité" est en cours d'élaboration.

Celui-ci reverra les différentes formes d'engagement que ce soit au niveau du service militaire direct ou du service militaire civil a-t-il indiqué.

Ce livre blanc sera bientôt proposé au Conseil de sécurité nationale avant d'être discuté dans le cadre d'une consultation nationale avec la société civile et les citoyens.

Par ailleurs, Belhassen Oueslati a indiqué que le travail sur la loi relative à l'engagement militaire continue "avec un seul changement: Ce qu'avait déjà décidé le ministre de la Défense à savoir l'arrêt des affectations individuelles".

Revenant sur la rumeur qui a secoué les réseaux sociaux sur l'obligation d'avoir effectué son service militaire comme une condition préalable au contrat de mariage, le porte-parole du ministère de la Défense a indiqué que "c'est une fausse information. Cette rumeur a déjà été propagée le 28 décembre 2015".

En novembre 2017, le ministre de la Défense Abdelkrim Zbidi avait déjà annoncé une réforme à venir du service militaire face aux députés à l'Assemblée des représentants du peuple.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.