ALGÉRIE
03/01/2018 07h:15 CET | Actualisé 18/01/2018 11h:12 CET

Grève des médecins résidents: la police réprime violemment le rassemblement des grévistes à l'hôpital Mustapha

Facebook

Le rassemblement national des médecins résidents à l’hôpital Mustapha s'est transformé en confrontation directe entre policiers et médecins grévistes quand ces derniers ont tenté de se rassembler à l'extérieur de l'enceinte hospitalière. Une violente répression s'est alors abattue sur eux.

médecins blessés

blessés

Les forces anti émeutes, en nombre, ont encerclé l'enceinte et bloqué les accès à l’hôpital empêchant même les malades d'y entrer notamment par les deux portes accessibles de la place du 1er mai.

police encerclant mustapha

accès hopital

Les forces anti-émeutes ont repoussé violemment les grévistes à l'intérieur de l'enceinte hospitalière avant de la fermer. Des blessés ont été enregistrés parmi les médecins présents à ce rassemblement.

medecins blessés

blessures grévistes

A cette heure-ci, les riverains n'entendent que les slogans des grévistes hostiles à leur tutelle qui n'a pas répondu à leurs revendications.

Les médecins saccadent aussi des slogans hostiles au pouvoir qui réprime violemment un rassemblement de médecins.

Pour rappel, les médecins résidents s’insurgent contre le fait qu’ils soient affectés d’office dans des régions isolées pour travailler dans une infrastructure publique durant au moins deux années sans que leurs situations familiales ne soient prises en considération. Ils revendiquent, notamment la révision du service civil dans sa forme actuelle.

Les grévistes se plaignent des conditions de travail difficiles au niveau des régions vers lesquelles ils sont généralement affectés. Des conditions difficiles qui se caractérisent, notamment par l’absence de logements, de moyens de transports ou encore de moyens propres à leurs métiers et même d’agents paramédicaux.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.