ALGÉRIE
03/01/2018 11h:21 CET | Actualisé 03/01/2018 11h:21 CET

Iran: le chef des Gardiens de la révolution annonce "la fin de la sédition"

Pro-government demonstrators wave their national flag during a march in Iran's holy city of Qom, some 130 kilometres south of Tehran, on January 3, 2018, as tens of thousands gathered across Iran in a massive show of strength for the Islamic rulers after days of deadly unrest. / AFP PHOTO / Mohammad ALI MARIZAD        (Photo credit should read MOHAMMAD ALI MARIZAD/AFP/Getty Images)
MOHAMMAD ALI MARIZAD via Getty Images
Pro-government demonstrators wave their national flag during a march in Iran's holy city of Qom, some 130 kilometres south of Tehran, on January 3, 2018, as tens of thousands gathered across Iran in a massive show of strength for the Islamic rulers after days of deadly unrest. / AFP PHOTO / Mohammad ALI MARIZAD (Photo credit should read MOHAMMAD ALI MARIZAD/AFP/Getty Images)

Le chef des Gardiens de la révolution, le général Mohammad Ali Jafari, a assuré mercredi être en mesure d'annoncer "la fin de la sédition", en référence aux protestations contre le pouvoir et les difficultés économiques qui secouent l'Iran depuis près d'une semaine.

"Dans ce mouvement de sédition, il y a eu au maximum des rassemblements de 1.500 personnes, et le nombre des fauteurs de trouble n'a pas dépassé 15.000 personnes sur l'ensemble du pays", a-t-il ajouté, dans des propos publiés par le site internet des Gardiens de la révolution.

"Un grand nombre de fauteurs de troubles, au centre de la sédition, (...) ont reçu une formation de la part de la contre-révolution et des monafeghines", a-t-il avancé, en utilisant un terme désignant les Moudjahidine du peuple.

Ceux-ci "ont été arrêtés et il y aura une action ferme contre eux", a-t-il souligné.

Le général Jafari a également fait valoir que des milliers de personnes avaient été "entraînés" par les Etats-Unis pour "fomenter des troubles en Iran".

"Il faut remercier le grand peuple iranien car, dès que les gens ont compris que la main des étrangers et des séditieux était impliquée, ils ont séparé leur chemin, malgré tous les problèmes économiques, pour défendre les valeurs de la révolution et de l'Iran islamique", a-t-il encore dit.

Des dizaines de milliers de manifestants pro-régime se sont rassemblés mercredi dans une dizaines de villes d'Iran pour condamner les "troubles" qui agitent le pays depuis près d'une semaine, après une nuit plus calme que les précédentes à Téhéran et en province.

D'autres manifestations sont prévues jeudi à Ispahan et Mashhad pour soutenir le pouvoir et condamner les violences des derniers jours.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.