TUNISIE
03/01/2018 11h:46 CET

La députée d'Ennahdha Hayet Amri parmi les 100 femmes les plus influentes dans le monde arabe

RTCI/Facebook

La députée du parti Ennahdha, Hayet Amri, figure parmi les femmes arabes les plus influentes en 2017, a revélé lundi la vice-présidente de l’Assemblée des Représentants du Peuple, Faouzia Ben Fedha.

“La sélection de la députée Hayet Amri dans la liste des 100 femmes arabes les plus influentes traduit l’excellent niveau atteint par la femme tunisienne et constitue une distinction personnelle pour la députée Amri qui a été choisie pour la deuxième année consécutive”, a souligné Ben Fedha.

Chercheuse en chimie, Hayet Amri a été sélectionnée par le conseil arabe de la femme relevant de la Ligue arabe pour faire partie de cette liste de femmes les plus influentes dans le monde arabe.

“Ce classement reflète mes efforts en matière d’encadrement des chercheurs et ma participation active aux forums scientifiques internationaux”, a déclaré Hayet Amri à l’agence TAP, précisant qu’elle est la seule députée à être choisie parmi la centaine de femmes les plus influentes.

“Je suis toutefois un peu déçue du silence de la presse nationale sur mes contributions en matière de recherche par opposition à la presse étrangère”, a-t-elle déploré.

En 2015, Amri a été désignée comme présidente d’honneur de la Fédération française des inventeurs. Dans une déclaration accordée aux médias, elle a indiqué que par cette nomination, elle devient la première Arabe et Africaine à recevoir cette consécration.

L'inventrice tunisienne a déjà à son actif plusieurs prix nationaux et internationaux. Elle a notamment remporté la médaille d’or des Olympiades des jeunes inventeurs, organisées à Hammamet en février 2013 par l’Union européenne et a raflé trois prix à la compétition internationale des inventeurs tenue, en 2015, à Cannes. Elle a par ailleurs reçu le premier prix "Sciences et littérature" de la compétition "Afrabia", organisée en 2015 dans la capitale soudanaise Khartoum.

En Tunisie, la présence de la femme tunisienne dans le domaine de la recherche scientifique, notamment dans le domaine de l’ingénierie demeure faible (30 %), selon une étude présentée par le CREDIF en 2015. La même étude rapporte également que sur 241 laboratoires de recherche, 20 seulement sont dirigés par des femmes.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.