TUNISIE
03/01/2018 08h:23 CET | Actualisé 03/01/2018 08h:24 CET

Béji Caid Essebsi aurait échappé à un attentat à la voiture piégée avant les élections selon l'avocat Abdessattar Massoudi

Selon une déclaration de l'avocat Abdessattar Massoudi, sur les ondes de radio Diwan FM, le président de la République, Béji Caid Essebsi, aurait été victime d'une tentative d'assassinat, échappant à un attentat à la voiture piégée lorsqu'il était candidat à l'élection présidentielle.

Selon la même source, Béji Caid Essebsi aurait été à un certain moment, avant son élection, menacé de mort par des salafistes. Selon Massoudi, le mouvement d'Ennahdha serait derrière ces menaces.

"Une ambassade étrangère nous a informé qu'un plan d'assassinat à la voiture piégée était en train d'être fomenté contre Béji Caid Essebsi. Nous avons donc demandé une protection au chef du gouvernement de l'époque, Mehdi Jomâa, qui n'avait pas les moyens de la fournir. C'est ainsi que le président avait reçu deux voitures blindées de la part des Emirats Arabes Unis".

Beji Caid Essebsi avait accordé une interview à FranceInfo en novembre 2017, dans laquelle il avait affirmé avoir reçu des menaces de mort de la part d'autres pays musulmans, suite à sa proposition d'égalité dans l'héritage, lors de son discours du 13 août 2017.

zzf

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.