TUNISIE
29/12/2017 06h:47 CET | Actualisé 31/12/2017 05h:55 CET

Pour lutter contre le commerce parallèle, Wided Bouchamaoui propose une zone de libre échange commerciale à la frontière tuniso-algérienne

Zoubeir Souissi / Reuters
Wided Bouchamaoui, president of Tunisia's Employers' Organisation (UTICA) and a member of Tunisia's National Dialogue Quartet, talks to journalists in her office in Tunis, Tunisia October 9, 2015. Tunisia's National Dialogue Quartet won the Nobel Peace Prize on Friday for helping build democracy in the birthplace of the Arab Spring, an example of peaceful transition in a region otherwise struggling with violence and upheaval. REUTERS/Zoubeir Souissi

La présidente de l'UTICA, Wided Bouchamoui, a proposé l'instauration d'une zone de libre échange commerciale, aux frontières avec l'Algérie.

En effet, dans une déclaration à Mosaique FM, la présidente de l'organisation patronale a estimé que pour lutter contre le commerce parallèle, cette zone de libre échange commerciale pourrait être la solution. Cette proposition, dit-elle, vient à la demande des professionnels des régions en question.

Elle a par ailleurs souligné la richesse agricole dont dispose la région de Gafsa, proposant également de l'exploiter, pour l'export de produits de haute qualité vers l'Algérie, mais également vers le marché européen.

Il est à noter que les investissements dans le secteur agricole en Tunisie, ont augmenté de 76,5%, atteignant en novembre 2017, 1572,5 millions de dinars, contre 890,9 millions de dinars durant la même période de l'année écoulée.

Selon un bilan émis par le gouvernement, la Tunisie a également enregistré, en 2017, la plus forte croissance au monde, au niveau de la production d'huile d'olive, estimée à 74%, soit 120% par rapport à la saison précédente. Grâce à une production estimée cette année à 22 mille tonnes, la Tunisie pointe ainsi au quatrième rang mondial.

LIRE AUSSI

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.