ALGÉRIE
29/12/2017 10h:57 CET | Actualisé 29/12/2017 11h:04 CET

Gaz de schiste: Sonatrach négocie avec ENI et Total

View of the headquarter of the state energy company Sonatrach in Algiers, Algeria june 26, 2016.Reuters/Ramzi Boudia
Ramzi Boudina / Reuters
View of the headquarter of the state energy company Sonatrach in Algiers, Algeria june 26, 2016.Reuters/Ramzi Boudia

L'Algérie a entamé des négociations avec les groupes pétroliers français et italien Total et Enie pour le lancement de ses projets d'exploitation de gaz de schiste. Une information publiée par l'Agence de presse britannique Reuters qui conditionne cependant la mise en route de ces projets par un long et indispensable processus de réformes à mettre sur pieds par Sonatrach.

L'objectif de ces négociations, explique-t-on de même source, est d'exploiter les ressources de schiste estimées à 22 billions de mètres cubes classant le pays comme troisième plus grade réserve du monde.

Les deux groupes européens n'ont pas confirmé l'information bien que le PDG de Total ait déclaré en décembre que sa société était ouverte à une plus grande coopération notamment dans le domaine du gaz de schiste.

Les exportations de gaz de l'Algérie, affirme-ton encore, devraient tomber à 54 milliards de mètres cubes en 2017, contre 57 milliards en 2016 alors que la consommation locale du de gaz domestique a plus que triplé ces dix dernières années.

Le recours au gaz de schsite, est devenue, affirme-t-on encore, incontournable car le pays a besoin de compenser la hausse de la consommation d'énergie locale et continuer à honorer ses engagements internationaux vitaux pour l'économie du pays qui reste dépendant à plus de 90% de ses exportations en hydrocarbures.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.