MAROC
28/12/2017 16h:43 CET

Les conseils de sexologues à celles qui ont du mal à atteindre l'orgasme

hand grasping on bed sheet
sirawit99 via Getty Images
hand grasping on bed sheet

SEXUALITÉ - Les sexologues font souvent face aux questions de femmes frustrées par leur difficulté à atteindre l'orgasme. Évidemment, un bon rapport sexuel ne repose pas uniquement sur l'orgasme mais cet abandon le rend vraiment plus agréable.

Beaucoup de femmes n'ont pas de problème à atteindre l'orgasme quand elles se masturbent mais les choses se corsent quand elles font l'amour avec un-e partenaire. Si vous vous sentez concernée, sachez que vous êtes loin d'être seule.

Un sondage mené en 2015 par le magazine Cosmopolitan auprès de 2.300 femmes âgées de 18 à 40 ans montre que seules 57% ont souvent ou systématiquement un orgasme quand elles ont un rapport sexuel. Un groupe plus restreint de femmes – de 5 à 10% environ, selon The Case of the Female Orgasm d'Elisabeth A. Lloyd – n'ont jamais eu d'orgasme, que ce soit seules ou avec quelqu'un.

Mesdames, rassurez-vous, il n'y a aucune raison de désespérer. Nous avons contacté trois sexologues et compilé leurs conseils et suggestions afin de vous aider à monter au 7e ciel.

Premièrement, pourquoi certaines femmes n'arrivent-elles pas à avoir d'orgasme pendant un rapport sexuel?

Les raisons peuvent être physiques, psychiques ou émotionnelles, selon le sexologue Ian Kerner, auteur d'"Elle d'abord... Petit guide à l'intention des hommes pour faire plaisir aux femmes."

"Cela peut venir d'un manque de préliminaires, d'une trop grande importance accordée au rapport lui-même sans stimulation clitoridienne adéquate, d'un manque d'excitation psychogène ou physiologique, ou d'un problème au sein du couple tel que le manque d'attirance, une mauvaise communication ou de la colère", explique-t-il.

Il est aussi important de prendre en compte les facteurs psychologiques comme la dépression, les troubles de l'anxiété, les traumatismes ou les problèmes liés au rapport au corps, autant de choses pouvant interférer avec leur capacité à atteindre l'orgasme.

Certaines femmes ne parviennent pas non plus à avoir un orgasme en se masturbant.

Pour les sexologues, un grand nombre de facteurs potentiels entrent en jeu. Certaines femmes peuvent simplement ne pas connaître le type de stimulation – physique ou autre – dont elles ont besoin pour jouir, selon Celeste Hirschman, co-auteure de Making Love Real: The Intelligent Couple's Guide to Lasting Intimacy and Passion avec Danielle Harel, son associée.

"Il se peut qu'elles tentent de se masturber sans savoir comment s'y prendre, qu'elles se lassent et abandonnent", analyse-t-elle. "Nous leur expliquons qu'elles doivent peut-être faire des mouvements du bassin, contracter les muscles du vagin ou serrer les jambes pour atteindre l'orgasme."

"Peut-être faut-il aussi travailler sur le fantasme, se plonger dans de la littérature érotique, ou regarder un porno. Cela permet non seulement d'être excitée mais aussi d'éviter de se mettre la pression."

Et si tout ça ne marche pas? La difficulté à atteindre l'orgasme peut être liée aux effets secondaires d'un traitement médical, à des problèmes gynécologiques ou à un conflit érotique lié à ce qui vous excite (en d'autres termes, un élément tabou de votre identité sexuelle).

Alors quelles sont les recommandations des sexologues aux patientes qui rencontrent ces difficultés? Ci-dessous, sept conseils d'experts.

woman man bed

Place au clito.

L'enquête menée par Cosmo en 2015 a révélé que 38% des femmes qui n'avaient pas d'orgasme lors d'une relation sexuelle estimaient que cela était dû à un manque de stimulation clitoridienne.

"Les femmes comme les hommes doivent comprendre que, dans ce domaine, le clitoris est tout à fait central et que la plupart des positions sexuelles ne le stimulent pas assez, en termes de continuité et d'intensité, pour atteindre l'orgasme", ajoute-t-il. "Concentrez-vous sur ce qui se passe en dehors du rapport en lui-même."

Pensez à utiliser un sex toy, votre main ou celle de votre partenaire pour stimuler le clitoris pendant les préliminaires, le rapport lui-même ou d'autres activités sexuelles qui n'impliquent pas la pénétration.

La beauté réside dans la montée en puissance.

"Nous aimerions faire comprendre aux gens que l'excitation féminine vient généralement d'une lente montée en puissance qui combine excitation psychique et stimulation corporelle" confie Celeste Hirschman. "Toucher le clitoris trop tôt peut amoindrir l'excitation d'une femme, et entraîner une difficulté à atteindre l'orgasme. La provocation et la création d'une tension sexuelle rendent cet orgasme plus facile à atteindre et plus intense."

Pensez à consulter un sexologue — avec votre partenaire, si vous en avez un, ou seule — pour en apprendre plus sur vous.

La sexologue Sari Cooper, animatrice de la websérie Sex Esteem, nous a expliqué qu'elle demandait à ses patientes qui ont du mal à atteindre l'orgasme de lui raconter leur vie de façon détaillée, afin de connaître l'étendue de leurs connaissances et de leur expérience en termes de sexualité.

"Nous souhaitons identifier les aspects de leur sexualité qui leur sont le plus agréables et nous concentrer sur ceux-ci au sein de leur relation avec leur partenaire ou lors de la masturbation" explique-t-elle. "Nous leur indiquons également des exercices pour se tranquilliser si elles ressentent de l'inquiétude, qu'elles se rabaissent ou déconsidèrent leur corps, autant de facteurs qui peuvent interférer avec l'excitation érotique et sexuelle."

Elle recommande également à ses patientes de visionner des vidéos éducatives sur la masturbation pour apprendre différentes techniques et voir ce qui fonctionne pour elles.

La route peut être longue et ce n'est pas grave.

"Apprendre à avoir un orgasme, c'est comme apprendre à jouer d'un instrument, retenir une chorégraphie ou maîtriser une position de yoga", poursuit-elle. "Il faut de la patience, de la pratique. Il faut adopter une respiration lente et mettre son perfectionnisme de côté. Après tout, c'est le cheminement et non la destination qui importe, et c'est ce qui devrait permettre à votre propre plaisir d'émerger."

Ne sous-estimez pas l'importance de l'excitation psychologique.

"Lorsqu'une personne peine à atteindre l'orgasme, c'est souvent lié à un facteur inhibant: l'anxiété, le désespoir, le fait de trop penser à cet orgasme", reprend Ian Kerner. "A l'image du fantasme, la stimulation psychologique accroît l'excitation et détourne l'attention des facteurs inhibants. Les gens comptent trop souvent sur l'excitation physiologique pour atteindre l'orgasme et ne prêtent pas assez attention à l'excitation psychologique."

Souvenez-vous: l'orgasme est là pour vous donner du plaisir, et non pour satisfaire l'égo de votre partenaire.

"Si la pression autour du fait d'atteindre l'orgasme est liée au sentiment d'insuffisance de votre partenaire, à sa frustration, ou pire, à sa colère, le travail réalisé en thérapie devra se concentrer sur la relation de couple", explique Sari Cooper.

Oubliez vos attentes et laissez-vous aller.

"Il est important de vous défaire de vos attentes concernant l'effet qu'un orgasme devrait produire chez vous, ce à quoi il devrait ressembler et sa durée", conclut-elle. "Trop de films montrent des femmes hurlant d'extase lors de la pénétration vaginale, sans aucune stimulation clitoridienne. Si vous n'arrêtez pas d'y penser, votre corps et votre esprit ne sont ni en phase, ni détendus. Les principaux ingrédients de ce que j'ai nommé la 'sex esteem' (jeu de mot sur 'self esteem', la confiance en soi, ndt) sont en effet la confiance et le calme nécessaires pour mieux connaître votre intimité."

Cet article, publié à l'origine sur le HuffPost américain, a été traduit par Laura Pertuy pour Fast For Word.

LIRE AUSSI: