ALGÉRIE
27/12/2017 05h:34 CET

Sahara Occidental: des blessés graves parmi les manifestants sahraouis à Boujdour

Sahrawi refugee women (L) stand at their house which was destroyed during heavy rain last year at the Boujdour refugee camp, west of the Algerian city of Tindouf in the disputed territory of Western Sahara, on March 3, 2016. / AFP / Farouk Batiche        (Photo credit should read FAROUK BATICHE/AFP/Getty Images)
FAROUK BATICHE via Getty Images
Sahrawi refugee women (L) stand at their house which was destroyed during heavy rain last year at the Boujdour refugee camp, west of the Algerian city of Tindouf in the disputed territory of Western Sahara, on March 3, 2016. / AFP / Farouk Batiche (Photo credit should read FAROUK BATICHE/AFP/Getty Images)

Plusieurs citoyens et citoyennes sahraouis ont été blessés suite à "la répression systématique des forces de l’ordre marocaines pour disperser une manifestation pacifique, organisée dans la ville occupée de Boujdour, en solidarité avec le détenu politique Abdelmoula El-Hafidi, en grève de la faim depuis plus de 2 semaines, indique mardi l'Agence de presse sahraouie (SAP).

"Les forces de répression marocaines sont intervenues brutalement pour disperser les membres de la famille du détenu politique sahraoui Abdelmoula El-Hafidi en sit-in devant la demeure familiale avec de nombreux sympathisants sahraouis pour appeler à ce que le détenu sahraoui puisse jouir de ses droits légitimes que lui refuse l'administration pénitentiaire d'Oudaya (sud de Marrakech) où il est détenu et en grève de la faim depuis plus de 2 semaines", a indiqué la SAP.

"Les autorités marocaines ont eu recours à la force absolue à travers le déploiement en grand nombre de ses appareils de répression, civils et militaires, causant ainsi des blessures à plusieurs Sahraouis ayant participé au sit-in, dont la mère, les frères et sœurs du détenu", a précisé la même source.

Il est à rappeler que le détenu politique sahraoui, Abdelmoula El-Hafidi se trouve dans un très mauvais état de santé et souffre des complications liées à la grève de faim qui' il a entamée depuis plus de 2 semaines.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.