TUNISIE
27/12/2017 10h:17 CET

Quand Béji Caid Essebsi envoie une pique subtile à Erdogan en pleine conférence de presse (VIDÉO)

Le président de la République Béji Caid Essebsi a-t-il envoyé une pique déguisée au président turc Recep Tayyip Erdoğan lors de la conférence de presse conjointe qui s'est déroulée mercredi?

Alors que les réseaux sociaux s'enflammaient pour le signe de la "rabiaa" qu'aurait fait le président turc sur le perron du Palais de Carthage, le président tunisien a semble-t-il bien compris le message en envoyant une pique déguisée à son homologue.

Parlant de la fraternité tuniso-turque, Béji Caid Essebsi a rappelé à quel point le drapeau turc et le drapeau tunisien étaient similaires avant d'ajouter: "Pour que ce soit bien clair pour tout le monde, nous n'avons qu'un seul drapeau en Tunisie, pas deux, ni trois, ni quatre, ni cinq" ("في تونس عندنا علم واحد لا اثنين لا ثلاثة لا أربعة ولا خمسة" ) (À partir de 03:42 dans la vidéo ci-dessus).

" أربعة" renvoyant au chiffre 4 et à "rabiaa", le président de la République a donc d'une façon subtile répondu à la polémique déclenchée plus tôt dans la journée par le président turc comme le note le conseiller à la présidence Firas Guefrech sur sa page Facebook.

Un signe et des questions

En visite officielle à Tunis pour deux jours, le président Turc Recep Tayyip Erdoğan aurait-il fait le signe de la "Rabiaa" à son arrivée au Palais de Carthage où il a été reçu par le président tunisien Béji Caid Essebsi pour un déjeuner officiel?

C'est la question qui a agité les réseaux sociaux.

Si certains internautes en sont convaincu, l'ambassade de Turquie en Tunisie confirme qu'il s'agit "d'une façon particulière du président de saluer. Elle n'a aucun lien avec le signe de la rabiaa. Cela représente les 4 principes de l'AKP (principal parti politique en Turquie) devenus les 4 principes de gouvernance du président" à savoir un seul drapeau, une seule nation, une seul patrie, un seul gouvernement (Tek Devlet/ Tek Vatan/ Tek Bayrak/ Tek Millet en Turc).

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.