TUNISIE
26/12/2017 10h:56 CET

Huit Tunisiens parmi les personnalités les plus influentes dans l'économie islamique, selon l'édition 2018 d'ISLAMICA 500

Islamica 500

ISLAMICA 500 dresse chaque année une liste des 500 personnes les plus influentes dans l'économie islamique.

Dans sa pré-édition de l'année 2018, on y retrouve huit personnalités tunisiennes, considérées comme influentes dans le monde de l'économie islamique, à travers différents domaines dans lesquels elles sont spécialisées.

La liste établie par ISLAMICA 500 n'est pas présentée sous forme de classement par degré d'influence. En effet, les personnalités y sont classées par ordre alphabétique.

Ezzedine Khoja

Ainsi, on retrouve, Ezzedine Khoja, directeur général de la banque islamique Zitouna, et personnalité reconnue en Finance islamique. Jouissant d'une longue expérience nationale et internationale, notamment européenne, Ezzedine Khoja a officiellement rejoint la banque Zitouna en juin 2012 après avoir travaillé au General Council for Islamic Banks and Institution (CIBAFI), où il a laissé ses empreintes, par ses différentes performances et réalisations.

En tant que leader et pionnier dans une institution de premier plan, Khoja a contribué à évaluer les bases de la recherche sur la finance islamique, lui permettant de se forger une expérience de plus de trente ans dans le domaine.

Ezzedine Khoja a été pionnier de la recherche à grande échelle sur la banque islamique. À travers ses publications, il a contribué à changer le système financier islamique.

Zouhair Amri

Figure ensuite Zouhair Amri, PDG du plus grand groupe de presse franco-musulman, Oumma. Les différents sites web affiliés au groupe (Oumma.com, OummaTV.tv, Mejliss.com et Chooff.fr) attirent plus de 1,5 million de visiteurs uniques par mois.

En 2016, Oumma.com s'est mieux classée que la-croix.fr, le plus grand journal catholique français.

Investisseur dans plusieurs sociétés en France et en Tunisie, et co-fondateur et membre du conseil d'administration de SPMF (l'Organisation patronale musulmane en France), Zouhair Amri est devenu expert en affaires islamiques en France, et était intervenu en tant que conférencier sur ce sujet dans des universités françaises (telle que l'Ecole Polytechnique), ainsi que dans des salons internationaux.

Mahfoudh Barouni

Mahfoudh Barouni, président de Zitouna Takaful, figure également parmi les 500 personnes les plus influentes dans l'économie islamique. Riche de plus de 39 ans d'expérience dans le secteur bancaire et de l'investissement, Barouni était Directeur Général Adjoint de Best Bank Tunisia, et membre du conseil d'administration du groupe Al-Baraka.

À la fois diplômé de l'Ecole Nationale d'Administration de Tunis et de la Faculté de Droit et des Sciences Economiques de Tunis en 1971, il a fondé en 2009 l'association ATID (Arab Tunisian For Investment & Development Company), avant de présider le conseil d'administration de Zitouna Takaful, spécialisée dans l'assurance islamique.

Abdellatif Chaâbane

On retrouve ensuite le PDG d'El Amana Takaful, Abdellatif Chaâbane. Ancien président du Comité général des assurances du ministère des Finances, et directeur général de la Société Tunisienne d'Assurances, Chaâbane a été choisi pour présider El Amana Takaful grâce à sa longue expérience dans le secteur bancaire et des assurances en Tunisie.

Chefia Chelbia

La liste dresse également le portrait de Chefia Chelbia, ex PDG de Tunisia Export, qui a récemment décidé de lancer sa propre entreprise de conseil.

Titulaire d'un baccalauréat en sciences du marketing de l'Institut supérieur de gestion de Tunis (ISG), elle a contribué à la mise en place du Fonds de Promotion des Exportations (FOPRODEX), devenant ainsi directrice du département Communication et Marketing du CEPEX (Centre de Promotion des Exportations).

Active sur le plan associatif, Chefia Chelbia a été la fondatrice, en 2011, de l'association Femmes & Leadership.

Mohamed Salah Frad

Mohamed Salah Frad, PDG de "United Gulf Financial Services North Africa" (filiale de Kipco Group), fait également partie des 500 personnalités les plus influentes dans l'économie islamique.

Bénéficiant d'une grande expérience en finance d'entreprise, gestion d'actifs, restructuration financière et commerciale, ainsi qu'en évaluation, Il a lancé en 2013, le premier fonds conforme à la Shariaa en Tunisie, sous le nom de "Theemar Investment Fund", avant de rejoindre le groupe Kipco en 2008.

Analyste financier agréé, et titulaire d'un Executive MBA et d'un diplôme en HEC, Frad est aussi membre de l'Association Tunisienne de l'Analyse Financière (ATAF).

Karim Amous

On retrouve également Karim Amous, associé gérant au sein de SMARTECO, une société de services financiers, sise en Tunisie. Titulaire d'un master en Comptabilité, Contrôle et Audit à l'Université de Sfax ainsi que d'un Master en comptabilité et audit à l'Institut d'Administration des Entreprises (IAE) en France, Karim Amous a entrepris une longue carrière au cours de laquelle il a découvert la profession de comptable.

Ses stages menés au cours de ses études universitaires et de ses activités sociales et culturelles, lui ont permis d'acquérir une bonne expérience. Ainsi, depuis 2010, il a été fondateur et associé gérant de SMARTECO.

Avec SMARTECO et son rôle de leader, il a créé un groupe spécialisé dans le domaine financier, développé en Afrique et en Asie. En 2014, il est devenu "Gestionnaire de Fonds Islamique" certifié par le Centre Européen de Finance Islamique et projette de créer le premier fonds islamique à Sfax, afin de promouvoir des projets dans la région.

Houssem Eddine Bedoui

Diplômé de l'Institut Préparatoire aux études scientifiques et techniques (IPEST) en 2004, Houssem Eddine Bedoui a enchaîné les diplômes, en passant par l'Université Paris Dauphine, l'Ecole nationale supérieure des Télécommunications, Télécom SudParis, l'Ecole normale supérieure, l'Université de Berkley en Californie, l'IE Business School, ou encore l'université de Harvard en 2015.

Chercheur senior et formateur à l'Islamic Research and Training Institute (IRTI), il est également conférencier dans de nombreux domaines, notamment la finance islamique, l'entrepreneuriat, et l'industrie halal.

Dans le cadre de son travail à la Banque Islamique de Développement (BAD), il a contribué au développement de produits innovants et à la création de nouveaux produits financiers. Il a travaillé avec de nombreux "think tanks" pour développer la finance islamique en France.

Les travaux de recherche de Bedoui portent sur les marchés de capitaux islamiques, l'entrepreneuriat, la compétitivité, la finance sociale et la banque islamique. Ses recherches avaient été publiées dans plusieurs revues internationales.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.