TUNISIE
26/12/2017 13h:55 CET | Actualisé 26/12/2017 13h:56 CET

Une première vente aux enchères d'art contemporain en Tunisie proposée par "Marsa Enchères" en 2018

Facebook/Galerie Alexandre Roubtzoff

La galerie tunisienne Alexandre Roubtzoff vient d'élargir son activité en proposant désormais les services d'une maison de ventes, la société "Marsa Enchères".

Rappelons que la galerie d'exposition a été inaugurée en 2014 – à l’initiative des amateurs d’art Seif et Sabrine Chaouch – et offre un espace d’exposition de 250m2 au cœur de la Marsa. Elle rend par son nom hommage au peintre orientaliste d'origine russe Alexandre Roubtzoff (1884-1949) – qui a essentiellement travaillé en Tunisie – et présente aujourd'hui les travaux d’artistes ayant contribué au paysage artistique tunisien.

Une nouvelle méthode de vente pour le domaine artistique local

Grace à "Marsa Enchères", la galerie Alexandre Roubtzoff s'ouvre à l'estimation, l'expertise, ainsi qu'à plusieurs types de vente. En plus de la vente directe à prix fixes, elle propose la vente en ligne avec prix de réserve et la vente live, vente aux enchères en salle pouvant être suivie à distance depuis un ordinateur connecté.

Cette dernière approche de vente appliquée aux œuvres d'art (peintures, sculptures, mosaïques, céramiques, tapisseries, gravures etc.) constitue ainsi une première en Tunisie.

La galerie invite les artistes, institutions ou particuliers à proposer leurs œuvres aux enchères jusqu'au 14 janvier prochain, date de clôture du catalogue de la première vente aux enchères d'art contemporain de Tunisie. Cette dernière aura lieu en ligne du 17 au 31 janvier 2018 à 16h sur la plateforme "Marsa Enchères".

Des "journées marteaux gratuites" sont aussi proposées par l'entreprise afin de former et d'initier les amateurs tunisiens aux enchères.

Le contexte d'un marché de l'art maghrébin localement en éveil

Notons que la maison de ventes s'inscrit dans le cadre d'un marché de l'art bouillonnant qui a enregistré une croissance sans précédent au cours de ces dernières années et qui compte aujourd'hui plus de 6300 maisons de ventes internationales.

Les grandes maisons de ventes pionnières basées à Londres, Paris ou New York se sont déjà intéressées au marché de l'art africain comme Christie's – plus ancienne maison de ventes du monde – qui a ouvert sa première vente au enchères consacrée en mai dernier à Londres.

Le Maghreb reste pourtant un grand retardataire dans le domaine, seul le Maroc est actif en terme de vente aux enchères locales.

Casablanca abrite, depuis 2002, la première maison de vente du pays la Compagnie marocaine des œuvres et objets d'art (CMOOA), dont le succès a stimulé le développement d'autres structures homologues comme MemoArts, galerie et salle de ventes également implantée à Casablanca.

Du côté de l'Algérie, les enchères restent légalement limitées au cadre de ventes judiciaire (saisie, liquidation).

Pour la Tunisie, c'est donc "Marsa Enchères" qui ouvre la voie en s'affichant comme la première maison de ventes aux enchères du pays. Reste à espérer que la qualité des services proposés par la jeune entreprise fera honneur à la scène artistique locale.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.