ALGÉRIE
24/12/2017 06h:57 CET

France: du détergent découvert dans une cuve de yaourt d'une usine Yoplait

SAN RAFAEL, CA - SEPTEMBER 20:  Containers of Yoplait yogurt are displayed on a shelf at Santa Venetia Market on September 20, 2017 in San Rafael, California. General Mills reported a lower than expected first quarter earnings as yogurt and cereal sales slump. The company had a net income of $405 million in the first quarter missing analysts estimates of $446 million.  (Photo by Justin Sullivan/Getty Images)
Justin Sullivan via Getty Images
SAN RAFAEL, CA - SEPTEMBER 20: Containers of Yoplait yogurt are displayed on a shelf at Santa Venetia Market on September 20, 2017 in San Rafael, California. General Mills reported a lower than expected first quarter earnings as yogurt and cereal sales slump. The company had a net income of $405 million in the first quarter missing analysts estimates of $446 million. (Photo by Justin Sullivan/Getty Images)

Le parquet de Vienne (Isère) en France a ouvert une enquête après la découverte d'un bidon de détergent vide au pied d'une cuve de yaourt d'une usine Yoplait située au nord de la ville, a-t-on appris samedi auprès du parquet de Vienne.

Cette ouverture d'enquête fait suite à une plainte pour "dégradation volontaire" déposée mardi par la direction de l'usine. Cette dernière avait été alertée par un employé qui avait constaté une odeur suspecte dans l'une des cuves de la production.

Selon les premiers éléments de l'enquête, qui a été confiée à la direction de la police judiciaire de Lyon, un bidon de détergent vide a également été retrouvé au pied de l'une des cuves de l'usine.

Selon France Bleu Isère, la direction a fait stopper la production et fait constater l'anomalie par un huissier, avant de porter plainte.

"Des analyses sont en cours, mais il semblerait qu'il s'agisse de détergent. Reste à savoir si le produit a été versé de façon délibérée. En l'état, il n'y a aucun danger pour le consommateur, car le yaourt n'est pas sorti de l'usine", a précisé à l'AFP le procureur de la République de Vienne Jérôme Bourrier.

Le magistrat a écarté l'hypothèse d'une tentative d'empoisonnement.

De son côté, la direction de l'usine a fait savoir au micro de France Bleu Isère que "le yaourt a été entièrement détruit le jour même". Elle se refuse depuis à tout commentaire.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.